Neutralité du net - l'avis de Pierre Danon © IDPI01
Neutralité du net - l'avis de Pierre Danon © IDPI01

 

Pierre Danon, actuel dirigeant de Volia, opérateur télécom en Ukraine, et ex-PDG de plusieurs opérateurs européens, relance dans une interview récente la question du paiement à l’usage d’internet, dont on sait ce qu’elle cristallise des tensions engagées entre logiques économiques et enjeux idéologiques à propos de la dite « neutralité du net ».

 

Le parallèle que fait Pierre Danon entre la question de la neutralité du net et l’adoption de la loi hadopi est symptomatique de la difficulté à penser un modèle de rémunération des acteurs d’un réseau qui s’est développé, au moins dans l’imaginaire collectif, en suivant un principe de gratuité et de non-discrimination.

 

Or, rappelle Pierre Danon, produire ou acheminer des contenus a un coût, qui doit être supporté afin de rendre possible l’investissement, en particulier dès qu’on sort des «autoroutes» de l’internet : de même que les contenus «pointus» ne peuvent se rémunérer par la seule vente d’espaces publicitaires, de même les zones géographiques enclavées ne pourront-elles être équipées d’accès haut débit que si un modèle d’exploitation économiquement rationnel est mis en place.

 

Dans cette logique, un engagement contributif faisant du consommateur le payeur, à proportion de son usage, paraît aller de soi, pourvu que cela permette de diversifier les contenus, d’augmenter la profondeur du réseau, mais aussi de résoudre les problèmes de bande passante que connaissent bien les internautes qui cherchent le soir à se connecter à Youtube !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.