pihoute
Abonné·e de Mediapart

111 Billets

1 Éditions

Billet de blog 22 nov. 2010

Covoiturage : à l'Est, du nouveau !

pihoute
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises du covoiturage dynamique, un service permet de synchroniser en temps réel, grâce au GPS et à la 3G, offre et demande de covoiturage, pour éviter de partir ou rentrer de chez soi seul (ce qui n'est pas très convivial, et encore moins économique et écologique !). La start-up alsacienne Covivo a ouvert son dispositif à l'expérimentation grand public, soutenu par l'ADEME, un plan dont voici les détails.

L'objectif de Covivo est de convaincre les quelques 50 000 "commuters" (personnes effectuant de manière quotidienne leur trajet domicile-travail) de l'axe de Toul-Nancy. Pourquoi ? Parce que 90% d'entre eux roulent seuls. C'est mal de rouler seul ? Non, bien sûr, mais sachez que les places vides de votre voiture valent de l'or (500 milliards de dollars au niveau mondial, estime Nokia), et qu'en plus, vous pourriez économiser carburant, frais d'entretien, et émissions de Co2 (voir ce test en conditions réelles sur un trajet covoituré à 3 : 1700 euros d'économies et 4 tonnes de Co2 en moins).

Mieux, avec le covoiturage dynamique vous pouvez tout à fait oublier d'organiser votre covoiturage, car la Covibox fournie par la start-up vous permet, en rentrant dans votre véhicule à la sortie du travail, de regarder sur ce GPS un peu particulier les demandes récentes dans le secteur. Avec la masse critique que devrait atteindre ce type de service dans quelques temps, il y a fort à parier pour que vous fassiez un crochet par ci, un demi-tour par là, et que vous reveniez chez vous à quelques 40-50km avec 2 passagers. Avec qui vous partagerez les frais. Comment ? De la petite monnaie dans les poches en permanence ? Non, bien sûr, l'application développée par Covivo gère automatiquement le calcul des frais (une estimation du coût au kilomètre à été réalisée), et, mieux, transfert tout seul les fonds du débiteur (le passager) au créancier (le conducteur).

Vous pouvez dès aujourd'hui demander une Covibox à l'entreprise, si vous habitez le Grand Est et que vous souhaitez covoiturer (avec des inconnus ? probablement pas, le profil type du covoiturage est féminin, salarié, et qui connaît son pilote), testez ce système et dites nous si l'expérience est concluante. Si vous êtes passager, vous pouvez télécharger la version iPhone/Android qui vous permettra de signaler votre demande de covoiturage en temps réel (Covisoft).

IMPORTANT - Si vous êtes disposés à effectuer ce test sur l'axe Nancy-Toul (et : communes environnantes ou des vosges (secteur ouest=Neufchateau) ou de la meuse (secteurs Bar le duc Ligny en Barrois voire Verdun) ou encore de Saint Dizier en haute marne) , demandez gratuitement votre Covibox à Covivo, à l'adresse suivante : experimentation@covivo.eu.

Et, surtout, faites nous part de votre expérience !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau