piliserra
Abonné·e de Mediapart

48 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 juin 2015

Soutenez le Manifeste des Sans Boulots Sans Élus

piliserra
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Soutenez le Manifeste des Sans Boulots Sans Élus
MERCREDI, 17 JUIN 2015 13:41 Envoyer Imprimer
Nous sommes de plus en plus nombreux et de moins en moins entendus. Parce que nous ne sommes représentés nulle part. Ni dans les Assemblées, ni dans les instances qui régissent la vie quotidienne de millions d’exclus du travail. Sans Boulots et Sans Élus : Une double peine, un déni de Démocratie !

Citoyennes, Citoyens, Chômeuses, Chômeurs, Précaires, Travailleuses & Travailleurs Pauvres, prenons en mains notre destin et nos responsabilités !

Ce Manifeste des Sans Boulots Sans Élus concerne toutes celles et tous ceux qui veulent exprimer leur refus du chômage de masse, ce cancer social qui gangrène notre pays.


Il rassemble des Citoyennes et Citoyens de tous âges, de toutes origines sociales, de toutes sensibilités politiques.

Nous exigeons une juste représentation des Chômeuses, Chômeurs, Précaires, Travailleuses et Travailleurs Pauvres partout où se joue leur sort à l’échelon local, régional et national : C'est un Devoir de Démocratie !

Combien sommes-nous au juste ?

6 millions d’inscrits au Pôle Emploi, plus quelques autres millions à survivre avec des salaires de misère : 20, 25, 30% de la population active ?

Par qui sommes-nous représentés dans les instances démocratiques, les partis politiques, les syndicats, les assemblées, au Parlement, au Sénat, dans les régions, les départements, les mairies… ?

Combien d’élus du Peuple, de hauts fonctionnaires, de dirigeants d’organismes sociaux ont connu les vicissitudes du Chômage et de la Précarité : 20, 25, 30% ? Ou plus probablement 1 ou 2%.

Ce sont pourtant ces immunisés du Chômage qui édictent les mesures et cadres administratifs qui régissent la vie quotidienne de millions d’exclus du travail.

En maîtrisent-ils au moins les fondamentaux ? Assurément pas !

La plupart méconnaissent le montant d’un RSA socle, les conditions d’attribution de l’ASS (Allocation de Solidarité Spécifique), le taux d’indemnisation du chômage…, pour ne parler que de généralités.

Ont-ils rempli une fois dans leur vie la déclaration trimestrielle de ressources qui incombe aux bénéficiaires du RSA ? Connaissent-ils les modalités d’attribution de la CMU et de la CMU-C ? Ont-ils eu à répondre aux convocations de Pôle Emploi, à justifier de leurs recherches, à se battre pour le respect de leurs Droits après une radiation abusive les privant d’allocations ?

Faute de représentants confrontés aux réalités d’une vie professionnelle chaotique et son pendant, les fins de mois difficiles, Chômeuses, Chômeurs, Précaires, Travailleuses et Travailleurs Pauvres sont relégués dans les sous-sols de la République.

Plus le Chômage s’accroît, plus la Précarité s’installe, moins la parole des premiers concernés est entendue et prise en compte.

Est-il envisageable qu’un gouvernement augmente la durée hebdomadaire du temps de travail sans consulter les syndicats ? Est-il plausible de modifier le montant des cotisations patronales sans l’avis du MEDEF ? Et les indemnités des Parlementaires pourraient-elles être revues à la baisse sans l’assentiment des députés ou des sénateurs ?

Seuls les Chômeuses, Chômeurs, Précaires, Travailleuses et Travailleurs Pauvres n’ont aucun Droit de regard, d’action et d’intervention sur les mesures qui encadrent leur vie. Ils sont les grands oubliés de toutes les instances qui les fixent, les votent et les mettent en œuvre.

Exclus du travail, Exclus de toute représentation : Une double peine. Où est la République exemplaire ?

Il s’agit ni plus ni moins d’un Déni de Démocratie !

Face à flambée du Chômage et de la Précarité, à l’impuissance de nos gouvernants de Gauche comme de Droite à lutter contre l’accroissement des inégalités et la paupérisation d’une partie de la population, nous réagissons.

Ce Manifeste des Sans Boulots Sans Élus marque la première étape de notre mobilisation.

La lutte contre le chômage nous concerne Toutes et Tous, sans distinction politique. C’est pourquoi nous rassemblons toutes les sensibilités avec un seul objectif : Nous faire entendre d’avantage au sein des Assemblées d’Élus.

Les partis et les instances doivent accorder une place significative aux victimes de la précarité professionnelle qui, par leur expérience et leur vécu, sont en capacité d’évaluer les mesures d’indemnisation, d’accompagnement au retour à l’emploi, de protections et d’aides sociales.

En perspective des prochaines échéances électorales régionales, présidentielles et législatives, nous devons nous inviter dans le débat. Au préalable, notre démarche consistera à rencontrer les formations politiques pour exiger la reconnaissance de notre Droit à être équitablement représentés.

Notre première revendication vise à placer sur les listes électorales, en position éligible, des candidats touchés par la Précarité et le Chômage. Si nous ne sommes pas entendus, nous pourrions créer des listes citoyennes de Chômeurs et Précaires (aux élections régionales) et, plus tard, nous inviter dans des Primaires (aux élections Présidentielles) si les modalités d’organisation nous en donnent l’opportunité.

Pour entamer ce combat de longue haleine, nous devons être soutenus. Il est indispensable que les premiers concernés y adhèrent.

Notre collectif s'engage à défendre et représenter les plus faibles et les victimes d'un système dont profite une minorité qui, souvent, cumule fonctions et salaires exorbitants sans résultats probants.

Nous exigeons un renouvellement du personnel politique qui doit être en phase avec notre quotidien, nos difficultés financières et nos souffrances psychologiques.

Il est temps pour nous de reprendre en mains notre destin !

• Soutenez cette démarche républicaine et citoyenne initiée par l’association Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l'Emploi, éditrice du site Actuchomage.org. Merci de signer le Manifeste des «Sans Boulots Sans Élus».

• Vous pouvez également vous témoigner par mail : contact@actuchomage.org - avec pour objet : «Sans Boulots Sans Élus»

Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite de nos démarches.

• Les collectifs, mouvements et associations, personnalités… souhaitant s'y associer contacteront notre porte-parole national : sansboulot.sanselus@yahoo.fr

Manifeste porté par l'association Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l'Emploi - Déclarée en Préfecture à Paris - Parution au JO le 5/06/2004.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry