A l'école de Nicole

Une chose incroyable s'est produite depuis jeudi dernier, jour du vote au parlement européen de la loi dite "secret des affaires". En 3 jours, une vidéo sur le sujet postée par une humoriste, Nicole Ferroni, a été vue plus de 10 millions de fois.

Une chose incroyable s'est produite depuis jeudi dernier, jour du vote au parlement européen de la loi dite "secret des affaires". Non, l'incroyable n'est pas que plus de 500 parlementaires européens sur 650 aient voté pour cette loi, on pouvait s'y attendre quand on sait qui est qui et qui fait quoi dans ce panier de crabes. Non, l'incroyable est que ce vote a suscité un cas d'école. En 3 jours, une vidéo sur le sujet postée par une humoriste, Nicole Ferroni, a été vue plus de 10 millions de fois (est-ce possible?).

Là où de longs discours argumentés, des colloques et des conférences au discours pointu et fouillé, des ouvrages rigoureux et pertinents sur les sujets les plus brûlants de notre présent échouent à rassembler au-delà d'un nombre limité de personnes déja éclairées, quelques mots d'une rage contenue par un humour au scalpel peut faire revenir à l'école du plus petit dénominateur commun plus de 10 millions de personnes en 3 jours. Cela est à la fois étonnant et merveilleux et jette un petit rayon de soleil dans le brouillard des enfumages et des pensées fumeuses qui nous entoure. J'aime ce petit rayon chaleureux qui, comme les êtres grelottants du film "Miracle à Milan", fait se réunir les uns contre les autres tout un petit monde de "sans dents" issus de terrains vagues aux contours brumeux.

Comme les philosophes grecs qui faisaient école dans des jardins ou des agoras, ce petit bout de bonne femme à la langue bien pendue et au verbe tranchant arrive à rassembler autour d'elle des oreilles attentives et des regards souriants qui se reconnaissent par millions dans quelques mots bien pesés et lestement envoyés. Ça me rassure sur ce qui est, malgré tout, possible. Nombreux sont ceux qui estiment qu'une bonne école c'est aussi une bonne cour de récré, on y apprend souvent autant - sinon plus - qu'en classe où l'affaire consiste parfois en un programme pas toujours bien pensé et à l'objectif souvent flou. Si ce n'est le loup.

Du coup, je suis allé voir d'autres vidéos d'elle que je n'avais pas repérées et que je vous conseille amicalement car voilà quelqu'un qui sait faire rire dans l'intelligence, intelligence qu'on souhaiterait tant collective... cela viendra, n'en doutons pas.

Nicole Ferroni le secret des affaires © Nicole Ferroni

https://www.facebook.com/nicoleferroniofficiel/videos/1155113397868948/

https://www.facebook.com/nicoleferroniofficiel/timeline?ref=page_internal

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.