Pipotin
Procrastinateur impatient
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 janv. 2015

Les vrais responsables du terrorisme sont là

Pipotin
Procrastinateur impatient
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quelques jours avant l'ouverture du sommet de Davos, grande messe de ceux qui en ont, est annoncée aujourd'hui une étude de l'ONG Oxfam qui nous apprend qu'en 2016 les 1% les plus riches de notre planète auront plus que les 99% autres. Il n'y a pas à chercher beaucoup plus loin les raisons des "perturbations" qui secouent notre monde, les manipulateurs et opportunistes de tous poils trouvant là le terreau idéal pour y planter leur graines vénéneuses. Bien sûr, il est urgent d'interroger les raisons culturelles ou psychologiques qui interviennent dans les conflits allumés par les candidats aux pouvoirs de tous pays, bien sûr la solution aux maux de la terre n'est pas uniquement liée à ce fait mais s'imaginer que nous pourrons composer avec ce déséquilibre des patrimoines pour apaiser nos sociétés consiste à vouloir barrer un voilier sans gouvernail, nous serions le jouet de courants que nous ne maîtrisons pas. Que les rentiers de ce monde soient Américains, Russes, Français ou Saoudiens ne change rien à la chose, il nous appartient de reprendre la main et même, pour certains d'entre nous, de la mettre à la poche lorsqu'il s'agira d'arrêter les dégâts de la prédation financière. Ne nous laissons pas berner par les discours qui voudraient nous faire passer pour central les problèmes religieux alors que ceux-là mêmes qui s'en réclament sont soit les victimes de l'injustice économique soit les responsables qui instillent la haine et le ressentiment pour éviter qu'on ne parle de ces choses-là... Vieille technique du "diviser pour régner" et de "l'affaire dans l'affaire" que les tireurs de ficelles maîtrisent à merveille depuis l'aube des temps. Et, bien sûr, je ne parle même pas des imbéciles qui marchent au radar de Radio-l'ombre qui émet en direction des frustrés et des démagos de tous poils.

http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/file_attachments/ib-wealth-having-all-wanting-more-190115-fr.pdf

http://www.france24.com/fr/20150119-1-plus-riches-possederont-plus-99-restants-2016-selon-oxfam-inegalite-pauvrete/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux