Nombre et lieux d'accueil des réfugiés en Grèce

Billet publié le 4 mars 2016 sur le site grec d'information https://www.efsyn.gr.

Selon les chiffres officiels du Centre de coordination de gestion de crise des réfugiés, plus de 20000 réfugiés sont accueillis aujourd’hui dans les hotspots (Lesbos, Samos, Chios, Léros) et dans les structures d’accueil de toute la Grèce.

Précisément 1480 réfugiés sont accueillis à Shisto (un quartier du Pirée), 2192 à Diavata (près de Thessalonique), 2553 au centre d’accueil de Nea Kavala de Kilkis (à 40 km au nord de Thessalonique) et 3132 à Cherso de Kilkis (à 60 km au nord de Thessalonique).

On estime que 3200 personnes se trouvent au Pirée. © Eurokinissi/Tatiana Bolari On estime que 3200 personnes se trouvent au Pirée. © Eurokinissi/Tatiana Bolari

Elaionas (à Athènes) compte aujourd’hui 690 réfugiés et les trois structures à l’ancien aéroport Elliniko (terrain de hockey et de baseball et hall de départ de l’ancien aéroport) 3785 personnes.

On estime que 3020 personnes se trouvent au Pirée.

Également, deux hôtels aux Thermopyles et à Karditsa abritent 490 réfugiés.

Dans les structures d’accueil 13405 portions de nourriture ont été distribuées, comprenant petit-déjeuner, repas de midi et du soir, tandis que depuis hier, 1500 sandwichs ont été distribués dans le port du Pirée.

En totalité depuis le 3 février, on estime que 100000 portions de ravitaillement ont été distribuées.

En outre, selon les chiffres de la police, 1204 personnes sont détenus dans les neuf centres de rétention.

Concernant les travaux de construction de centres d’accueil, la construction du troisième centre d’enregistrement à Moria (île de Lesbos) s’achève et on y attend l’équipement approprié de la part du Service du premier accueil et la mise à disposition d’un encadrement policier et de la part de Frontex, tandis que se poursuit la construction du quatrième centre.

Au hotspot de l’île de Samos, la mise en place de constructions a démarré sur le premier et le deuxième plateau, alors que sur l’île de Kos les travaux de construction d’infrastructures sont en cours, avec 100 lots pour l’hébergement, 21 lots pour l’administration et 6 lots pour les toilettes.

Au camp d’Anagnostopoulou à Diavata se poursuivent les travaux de la deuxième phase de construction, à Nea Kavala de Kilkis ont lieu des travaux de réhabilitation des infrastructures et à Cherso de Kilkis des travaux d’installation d'éclairage électrique et de construction de clôture.

En outre, les travaux d’extension du centre ont démarré à Elaionas.

L’article en grec se trouve ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.