Des néonazis tentent de brûler vifs des émigrés pakistanais pendant leur sommeil

Ainsi que le dénonce le mouvement « Unis contre le racisme et la menace fasciste », un groupe de trois néonazis a tenté, à l’aide d’un engin explosif incendiaire, de brûler vifs des émigrés pakistanais à leur domicile, pendant leur sommeil.

Cet événement est survenu dans la banlieue d’Athènes à 2 h du matin samedi 25 août. Une bouteille, remplie d’essence et munie d’un engin explosif, a explosé sur le lit de Navit Navaz qui a été transporté à l’hôpital Thriassio avec des brûlures graves au dos et au bras ; il a été admis en unité de soins intensifs.

Les deux émigrés vivent dans cette maison depuis dix ans sans qu’aucun problème n’ait jamais été déploré. Après avoir alerté la police, de nombreux voisins se sont retrouvés à leurs côtés.

Juste après l’explosion, trois hommes forts ont été vus observant la maison et ont disparu juste avant que la police arrive.

L’année dernière, à peu près à la même époque, un coktail molotov avait été lancé dans la mosquée située à quelques rues de la maison des Pakistanais. Le mouvement « Unis contre le racisme et la menace fasciste » avait alors organisé avec les Pakistanais de la région une manifestation d’ampleur pour dénoncer cette agression.

Source : http://www.koutipandoras.gr/?p=24564.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.