pleineaile
Abonné·e de Mediapart

36 Billets

1 Éditions

Billet de blog 19 oct. 2010

On nous prend pour des poires, allons acheter nos pommes ailleurs... Et économisons nos radis!

pleineaile
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bien sûr, ça ne sera pas possible pour tout le monde

Mais si tous les gens qui le peuvent vont acheter leurs fruits et légumes (dont les guignols de la diététique et du bachelotisme disent qu'il en faut cinq par jour) non en grande distribution, mais dans les AMAP, les jardins de Cocagne, ou mieux encore chez les paysans du coin (quitte à les appeler pour connaître les possibilités de chalandise),

-ça marquera une capacité de se mobiliser contre la routine consumérisme soutenue par les gens friqués

-ça mettra du beurre dans les épinard de la pauvre retraite des agriculteurs

-ça pestera contre les OGM et autres cultures industrielles

(-ça fera plaisir à Claude Marie Vadrot)

-ça économisera les dépenses exorbitantes et ridicules des transports réfrigérés sur longues distances

-ça expérimentera d'autre voies d'expression des protestations actuelles

-etc.

Déliré-je?

Codicille à ce billet:

Cet automne a apporté bien des choses: fruits, légumes, champignons, drupes , baies, et autres herbes parfumées.

Cet automne, maintes personnes ont joui de jouer les écureuils, étuvant, confiturant, congelant, etc. Il y aura des stocks, voire des surplus.

Cet automne, dans bien des jardins vont s'étioler sans bruit de nombreux légumes laissés pour compte de jardiniers ayant eu les yeux plus gros que le ventre. Je vois des haricots qui grainent dans un spleen pitoyable; des courgettes et potirons en voie de déconfiture; des salades prenant lamentablement l'échelle de Jacob plutôt que le chemin du saladier; des pommes laissées en sommeil sur le dos des futurs pissenlits...

Cet automne, grèves ou pas, plein de gens vont se demander pourquoi le quinze du mois, ils ne peuvent plus acheter de fruits et légumes, de pâtes, de rôtis ou tous autres produits frais...

Ouvrez vos jardins, amis, dès que vous percevez la saturation de vos conserves ou la limite de ce qui vous suffit. Laissez les voisins "voler" vos pommes, glaner ce que la terre garde encore, profiter de vos noix et noisettes; et pourquoi pas de quelques dalhias dans votre parterre foisonnant.

Il est urgent de remettre le partage à l'ordre du jour. Dès cet automne!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes