pleineaile
Abonné·e de Mediapart

36 Billets

1 Éditions

Billet de blog 30 avr. 2010

17...22... Suite(4)

pleineaile
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Question xième: le Ministère de la Défense fait savoir que la mort de quatre jeunes en Afganistan esr un pur incident, que les tireurs n'ont pas vu de civils à côté des Talibans, et que toutes les précautions avaient été prises; en effet, le principe de prévention a dû prévaloir, puisqu'il est précisé: "dans cette action, il n'y a pas eu de faute; toutes les procédures ont été respectées"

Ouf, je suis rassuré. Mais alors, si on respecte les procédures, on a donc le droit de tuer proprement, "sans faute"?

Question yième: l'estimation des revenus des grands patrons, révélée à la fois par les magazines Forbes et Les Echos, représente, je cite la presse décidément déchaînée, "un excellent cru pour 2009"...

N'étant pas de-vin, j'ignore si dans cette histoire de "crus" on se fout de notre tronche, si c'est de la provocation, ou si, hélas, je crois que c'est la meilleure hypothèse, les medas sont devenues folles?

De même quand j'entends que "sur une rumeur, Lafarge monte en flêche", j'ai encore envie de me demander si on nous prend pour des pommes, vu que les rumeurs ne sont produites que par ceux que ça arrange, et que donc tout ça est éminemment planifié au seul profit des initiés; les medias sont-elles complices?

Question zième: Vous rappelez-vous la chanson de Pierre Perret: "j't'aime bien Lilly", celle qui parle de son envoûtement pour une séduisante nana? Je me demande parfois si les violons des laboratoires pharmaceutiques n'ont pas pris la détestable habitude de nous jouer les complaintes de leurs marges bénéficiaires, par exemple en nous vendant de la MDLA (sigle hyperexpressif pour parler, (aux vieux, à la télé l'après-midi, après Derrick) de la dégénérescence maculaire liée à l'âge).

Alors quand j'entends ressasser la question des TMS (produit vendu par le défunt organisme national (INPES, je crois) supposé éduquer à la santé et à la prévention, et qui devient doucement une officine spécialisée dans le "gardiennage sanitaire"), je m'interroge: de tout temps, on sait que porter trop souvent trop de charges lourdes finit par casser le dos, que des gestes répétitifs sur machine induisent de réelles douleurs; en faire un slogan ânonné par des gens sévères et péremptoires, ça m'inquiète: quel marché nouveau et totalitaire se cache derrière ça?

De surcroît, j'ai une question subsidiaire à cet égard: des victimes de la maladie, on dit "des malades"; signifiant acceptable et acquis par tous; des victimes de troubles (ce langage introduit notamment en psychiatrie par les anglo-saxons, histoire de casser l'histoire naturelle des pathologies et la réduire à une litanie de symptômes), doit-on dire des "trublions"?

Sincèrement, je pense que oui; les gens atteints de troubles ne sont que des enquiquineurs qui, à titre onéreux, n'ont même pas suivi les prescriptions intelligentes des prêcheurs de la santé "moderne", et qui du coup obèrent les statistiques précieuses d'un monde idéal et sans troubles, justement, en osant souffrir, et même en osant le faire savoir, et en demander compensation (quand ils l'osent!)

Question zzième: deux infos accolées, sûrement sans mauvaise volonté, m'ont saisi là où ça me fait mal: au tribunal de notre société, deux décisions judiciaires éloquentes.

-Pour un acte de pédophilie, huit mois avec sursis...

-Pour un vol de casseroles, dix huit mois fermes...

J'en ai marre, je n'ai même pas envie de poser ma question; posez-la-vous vous-mêmes.

Question zzzième: un fait appelé divers, dans mon environnement proche; une jeune femme est harcelée par la famille de son mari; les histoires hélas éternelles de cultures où le choix de la femme est assujetti aux décisions des mâles, on en pense ce qu'on veut...

Mais voilà: les intervenants qui tentent de trouver des solutions, ne serait-ce que de protection pour cette jeune femme, se sentent -et sont probablement- menacés par la tribu maritale; ils sont désemparés devant tant de violence, et finiraient, si on n'y mettait pas du sens, par devenir eux-mêmes violents dans leurs réponses.

Ma question est dure: sommes-nous dans un monde assez tolérant aux autres cultures pour que les mâles en question, stigmatisés par nous, bien-pensants, comme des barbares, puissent avoir une position autre que celle, obsidionale, et donc de défense agressive, de ne rien comprendre à ce que nous voulons d'eux et donc de réagir en assiégés?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois