Volonté

 

Volonté d’être

Ce que je veux être.

De modestement vivre.

De passionnément vivre.

Et de toujours porter ma réflexion

Au-delà de mon étroite vision.

Tout cela sans jamais nourrir en moi

D’espérances, autres que d’être soi.

 

Volonté. De ne pas être,

Jamais, le cœur emplie de craintes,

Effrayé de ne plus être.

Car la mort se moque de vos plaintes

Et ne vous emmènera nulle part.

La douleur est humaine, les morts ne le sont pas.

Or pour certains il existe un enfer. Autre part.

Après la vie. Mais l’enfer est là, le paradis aussi.

Il suffit de les voir comme partie de la vie :

Bonheur après bonheur, douleur après douleur…

Sans jamais se méprendre, à chacun de ses pas.

Sur les sentiers escarpés de la vérité et du bonheur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.