Mots d'humeur, maux d'humeur, Une société malade

faits divers...circuler il n'y a rien à voir... cela fait partie du quotidien dorénavant...C'est normal!!! Pau: Un homme battu à mort par une bande d'adolescents LYNCHAGE Les auteurs sont toujours en fuite ce samedi après-midi…

Pau: Un homme battu à mort par une bande d'adolescents
LYNCHAGE Les auteurs sont toujours en fuite ce samedi après-midi…

Quand allons-nous comprendre que notre société basée sur le fric, la domination, l'exploitation, le chacun pour soi, la culture de l'individualisme, du gagnant qui écrase les autres, du plus riche qui cultive les superflus, du cupide qui accumule les biens, du trader qui spécule pour les milieux financiers, des patrons qui ont un écart de revenu de 1 à 300 avec ses salariés, du scandale de la spéculation sur les denrées alimentaires, sur le vivant, sur l'humain considéré comme un objet, comme une chose que l'on peut du jour au lendemain rejeter dans la rue et oublier...

Tant que nous aurons ce système et ces rapports de force, cette guerre de tous contre tous, cette guerre commerçante et commerciale qui est la pire des guerres depuis que le mot guerre existe...celle qui fait en définitive le plus de victimes anonymes...tant qu'une société aura des valeurs d'hostilité avec des mots guerriers et que nous seront des cibles, des entités à creuser pour connaître nos ultimes ressorts déclenchant nos pulsions d'achats frénétiques, déclenchant nos pulsions les plus sauvages pour rester en tête de gondole...

Tant qu'il y aura des hommes pour asservir d'autres hommes 
nous aurons des enfants prêt à tuer sans raison sous le coup d'impulsions mortifères puisqu'ils ont perdu le sens des réalités et des fraternités...le sens qui fait que l'autre est humain et non pas un concurrent, un adversaire, un déchet...comme on en voit trop ...et notre quotidien se transforme en cour des miracles...offrant le visage hideux de la pauvreté, de la précarité...du rebut considéré comme normal...Normal NON...Notre société est malade...Notre environnement est malade...Ne soyons pas surpris si le feu couve sous la cendre... et reprend de plus belle quand les conditions sont propices à l'étincelle...de haine.

Michel Piriou

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.