Pointvirgule
Une parmi d'autres
Abonné·e de Mediapart

85 Billets

1 Éditions

Billet de blog 28 févr. 2009

Dans la jungle des blogs

Pointvirgule
Une parmi d'autres
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une certitude, une seule : il va falloir s'enfoncer dans cet espace touffu, avancer pas à pas dans la jungle du texte. Tout est si dense, et la vue si courte, que les perspectives se faussent. La branche recourbée qui vient freiner la marche, celle qui aveugle dès l'abord, n'est qu'une trompeuse arborescence. Elle n'est pas la branche maîtresse, ne soutient nullement l'édifice. Elle surgit à l'orée du texte, immanquablement, et signale qu'il faut passer outre : elle est insignifiante.

A quelques rares trouées, ici et là, on devine le ciel. Irritant clair-obscur où s'illumine soudain le détail, où l'essentiel se noie de pénombre. On sait que l'horizon se trouve à l'autre bout, au terme du voyage. Là, enfin, la clarté.

Il s'agit d'avancer, de poursuivre sa route. Nul sentier n'est frayé, tous les chemins se valent. On revient sur ses pas, croyant trouver des traces. On voudrait le réconfort du chemin parcouru mais tout est effacé. Les branches qu'on a brisées, les hautes herbes foulées, les fougères écartées : tout paraît identique, indiscernable, immuable. On est perdu.

Vient le découragement. On a envie de fuir. On s'assoit. On rêve de la ville - où les rues portent un nom, les maisons un numéro. Bienheureuse topographie. Espaces verts tracés au cordeau, où chaque espèce est identifiable. Nostalgie d'un destin banal, reposant de platitude. Séduction de l'anonymat des foules, tentation de l'immobile, du silencieux.

Et revient le mouvement, revient la fureur. On s'élance. On se cogne aux arbres à mots, on s'accroche aux phrases lianes, on s'empêtre dans les marais de la forme et du sens. Et soudain : quelques fleurs. Merveille ! Vénéneuses, sans doute, mais si belles. On les contemple, on va les cueillir... on les laisse : elles sont trop rares, trop uniques. Ce sont les fleurs de la mémoire. Il leur faut, pour éclore, avoir d'abord été oubliées.

On repart. On avance à grands pas, insoucieux des griffures du texte. On écarte, on repousse, on brise tout ce qui fait obstacle. On se bat pied à pied, mot à mot. On veut aller plus loin, encore plus loin. Atteindre la métaphore pourpre qui fulgure, là-bas, sous le soleil pesant. La capturer, oui. Comme cette phrase folle qui scintille dans l'herbe, et les baies rouges et noires du mot juste, que protègent tant d'épines, tant de feuilles, tant d'autres mots.

Le soir tombe. Les couleurs s'opacifient. Flore et faune accroissent leur mystère. L'exotisme est rejoint par la nécessité : le lion a faim et prend son repas, le singe porte à sa bouche une boule orange, ronde comme la terre est bleue. Non loin du fleuve gris, la charmeuse de serpents charme sous la lune quelques boas mélomanes. Près d'elle un flamant rose, issu d'on ne sait quelle mémoire, contemple poliment la scène.

Au coeur de cette jungle demeurent l'explorateur, les toiles du douanier Rousseau et l'incessant bruissement du texte en cours. Etrange rencontre que celle de l'Explorateur et du Douanier. Voyageurs de l'imaginaire, ils ont tous deux tenté de rendre compte de l'indicible mouvement qui porte, devant le support blanc de la page et de la toile, à rejoindre l'ailleurs.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain