POLAU AND CO
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 janv. 2022

Renverser les perspectives de l’aménagement des territoires

Depuis 2019, le POLAU et ses partenaires développent une démarche singulière sur le bassin ligérien : le parlement de Loire, une approche ouverte qui joue « sérieusement » à retourner les postures anthropo-centrées et à négocier avec les milieux. Autant de clés pour travailler une approche culturelle de l’ingénierie territoriale.

POLAU AND CO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’exercice du parlement de Loire

paysage de Loire © Bruno Marmiroli

Le choc climatique, la pandémie, invitent à accélérer la modification des comportements (changement de cosmogonie, de perspective, meilleure considération des maillages, des solidarités...) Les territoires, qu’ils soient géographiques, habités, aménagés, ne sont plus seulement les points d’appui. Ils ont leurs expressions propres. Leur indignation devient manifeste. Des catastrophes naturelles aux crises sociales, de la révolte des sols, des fleuves, des espèces, aux luttes contre les discriminations, nous devons reconsidérer l’ensemble des présupposés surplombants. Ceux-là qui dictaient nos façons de penser, nos postures descendantes autant que nos ingénieries, sont à remettre littéralement « à l’endroit ».

En initiant la démarche du parlement de Loire nous engageons une réflexion en actes.
Et si on envisageait de considérer d’autres voix, autres qu’humaines pour mieux reconsidérer nos équilibres et nos interdépendances ? Par l’approfondissement des connaissances scientifiques, intellectuelles, sensibles, par de nouveaux registres d’apprentissage, par des récits, des jeux d’observation, des représentations, des expérimentations mais aussi par un autre partage des modes de décision.

À l’échelle des territoires il convient de reconsidérer les manières d’agir, les modalités classiques d’intervention. Réglementations, projets descendants, schémas directeurs, les outils restent régis par des intérêts de l’ancien monde (anthropocentrisme, silos organisationnels, prédation économique…), jusqu’aux notions même de protection, de préservation ou de patrimonialisation, qui renforcent la perspective de dominant-dominé, de l’humain sur son milieu. 
L’évidence aujourd’hui est de devoir négocier avec d’autres que nous ; autres qu’humains et… autres humains.

Comment, à l’échelle des territoires, passer de l’exploitation à la négociation, d’un système de gestion à un système de traduction, de la consommation à la considération, de la production à l’habitabilité ? Des notions telles que matrimoine, hospitalité et attachement sont priées de se substituer à celles de patrimoine, à celles d’exclusion et d’attractivité !

Les renversements et autres exercices de bascule sont à imaginer aux différents étages, et couloirs de nos organisations. Cela suppose, des actes fictionnels, performatifs, des cellules de réflexion collective. Transformer la culture de l’intervention territoriale est possible, notamment par l’expérimentation de dispositifs en faveur du ménagement des territoires (au sens d’une tempérance de l’action selon les espaces vécus : sobriété, réversibilité, circularité…)

Et si avant de composer nous nous mettions d’abord à l’écoute de toutes les entités vivantes et du déjà-là ? Considérons les contextes, les forces vives mais aussi les signaux faibles ; enchantons les sujets complexes, facilitons les réflexes d'alliance, tissons des mailles fines.
Cette ligne éditoriale–territoriale ouvre des chemins d’action et d’inversion pour métaboliser la gravité de la situation. Les imaginaires, l’art, la culture, l’approche narrative doivent nous y aider.

Maud Le Floc’h


Maud Le Floc’h est urbaniste. Formée à l’aménagement des territoires (CESA-Polytech), et riche d’expériences artistiques in situ, elle fonde en 2007 le POLAU-pôle arts & urbanisme. Cette structure est au service de fertilisations croisées entre approches aménagistes et démarches artistiques situées. A travers divers programmes, de résidences arts-sciences, de missions de conseil auprès des collectivités, le POLAU produit et promeut des initiatives, des outils - ressources, et des méthodes ouvertes.

www.polau.org

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse