questions
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 mars 2012

Hollande et les sondages

questions
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hollande et les sondages

La perspective envisagée en février dans mon précédent blog tend à se confirmer. Mais au-delà d’une  manipulation sondagière, nous sommes en droit de nous interroger sur la stratégie de Hollande et plus généralement sur l’alternative présentée par le parti socialiste. A l’heure actuelle, même au vu des sondages de deuxième tour, il n’est pas certain que Hollande sorte vainqueur de la confrontation. En effet, sans regarder les sondages du candidat sortant, en considérant simplement un score de 26 à 27% de Hollande au premier tour, un Mélenchon à 11à 12% et une extrême gauche avec EELV à 4%, on parvient au mieux à une fourchette de 41-43% soit un peu plus de 7% à prendre sur les voix de Bayrou et de Le Pen. Globalement, si ceux-ci, à eux deux, réalisent 30%, il faut que le candidat socialiste arrive à détacher plus de20% de leur électorat. Or, le faible score envisageable de Bayrou, disons 12 à 13% rend difficile un report massif des voix centristes sur Hollande, et le discours d’extrême droite tenu par le président et Guéant, conduit (peut-être) à dissocier l’électorat de Le Pen de sa candidate pour des reports massifs sur le candidat président.

Ainsi, même si les scores des sondages sont trafiqués en faveur de ce dernier, ce que nul ne conteste, la simple arithmétique, pour une gauche qui réalise son étiage le plus élevé (43%), conduit à douter d’une victoire de Hollande à la présidentielle. Celui-ci l’a-t-il compris en tenant, finalement un discours qu’il croit centriste ? En fait, la gauche paie ses divisions, et le PS paie une absence de programme crédible. Par programme crédible je n’entends pas un ensemble de mesures chiffrées, mais un souffle similaire à celui qu’insuffle Mélenchon ou à celui qui a porté la gauche en 1981. Le programme du PS est un repoussoir où la seule mesure, et encore elle est bien terne, est une promesse de réforme fiscale. Qui peut m’en citer une autre ?

 La division porte sur l’absence d’union à gauche qui laisse entendre que le PS « concèdera » des postes de députés sans plus et gouverneront avec Hollande ceux qui seront d’accord, non pas avec le programme de Hollande, mais avec Hollande. La nuance tient au fait que Hollande s’apprête à gouverner à la « Sarkozy ».

La gauche va sans doute perdre la présidentielle, ce qui ne veut pas dire, paradoxalement, qu’elle perdra la législative étant donné les résultats des élections locales antérieures. On pourrait alors avoir une cohabitation inédite dans la Vème république… Si tel est le cas, cela prouverait que cette Constitution n’en est pas une. En effet, le propre des Constitutions est de préserver les institutions alors que trois cohabitations ont montré que la Vème république  est soumise finalement aux rapports du président et du parlement. Cela est impossible au Royaume Unis par exemple et dans tous les autres Etats européens démocratiques (excepté la Belgique).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux