Ça ne loupe pas !!!

 

Et voilà, nous y sommes ! Déjà le Figaro se précipite dans la non-brèche pour affoler le trouillomètre de la population et la solution FOKON YAKA : contrôler les frontières… avec sa question qui tue à 92% de OUI (de bons citoyens qui pensent que « ben ma pauv ‘dame si y avait moins d’étrangers dans not’pays) :

« Faut-il rétablir les contrôles aux frontières pour lutter contre le terrorisme ? »

Petite nuance c’est que les fils de p. Merah, Kouachi, Koulibaly étaient… français, mauvais français sans doute… mais bien français…

Une fois de plus en agitant les bas instincts des français : peur, repli sur soi, racisme larvé, les journaux comme le Figaro croient préparer le retour de la droite mais ils font le lit des fascismes à venir, à moins que cela soit leur véritable objet.

Discutons de l’hypothèse démagogique et absurde de fermer les frontières (comme l’hypothèse tout aussi stupide de Royal de contrôler les lignes ferroviaires internationales comme dans les aéroports). Les moyens de commettre des actes terroristes sont infinis et accroître les contrôles de masse ne fera que déplacer le problème. Cela changerait quoi ? Tant qu’à faire construisons des murs à la suite de cette proposition débile… Qui d’un peu sensé peut croire que cela nous protègerait un tant soit peu d’une agression terroriste ? Fermer les frontières pour se retrouver bien au chaud, entre nous… le trouillomètre à 0, mais entre français…

Le problème est que dans cette affaire, les intervenants (sauveteurs) étaient en partie américains, sur une ligne où le terroriste est entré semble-t-il légalement a sans doute trouvé sur place ses joujoux (qui peut prêter foi à ses déclarations) sur une ligne où la France était la destination. S’il avait des papiers en règle, si les armes ont été déposées dans le train par un complice (staff, sous-traitant nettoyage ou autre) il n’y a eu que le hasard (ou une vigilance discrète et efficace) pour éviter le carnage. Le problème est que des démagogues et des apprentis sorciers tentent d’affoler les populations et cela c’est se faire complice passif des terroristes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.