Il faut raser Notre-Dame de Paris !...

Notre-Dame de Paris ou l'impossible sacrilège...

Un impossible sacrilège...

Et si on tournait... la page... après tout, personne n'a reconstruit la Bastille...

Car c'est bien de ça, unanimement, dont il s'agit désormais... de reconstruire... à l'identique... pour quel résultat ? A quelles fins ?...

Cette absence de questionnement étonne... personne n'évoque l'idée même de raser N-d-P... et d'y substituer... autre chose... de tout aussi symbolique... de tout aussi "grand"...

N'y faut-il voir qu'arrogance de mortel surpris, culte névrotique du "c'était mieux avant", désenchantement et crainte devant l'époque actuelle supposément inepte, marketing bizarre ?...

La version... appelons-là Macron... ou... plutôt... Medef... voire un légitime mixte des deux... ne serait-ce que parce qu'elle est déjà plombée par nos meilleurs "ennemis de classe" et leur empressement suspect, nonobstant compétences et talents des "rebâtisseurs"... comment pourrait-elle témoigner d'autres choses... et de quoi... ce sera, et nécessairement au vu des dégâts, un pitoyable pastiche... "moderne"... une illusion "rebuild"... pour l'éternité... celle des hommes. Pourtant... Paris n'est pas Vegas...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.