quitterie de villepin
innovations civiques et démocratiques. #démocratie inclusive. justice sociales, climatiques et environnementales.
Abonné·e de Mediapart

69 Billets

0 Édition

Lien 10 janv. 2016

Recommandation de billet à lire : "La Cantine numérique ou le paradoxe de la place vide" par Paul Richardet

Je vous recommande la lecture de ce lien ci-dessous, bonne lecture ;-). “Il ne pouvait y avoir d’organisation trop rationnelle et d’explication stabilisée, parce qu’à chaque fois, il fallait reconstruire une nouvelle histoire, sans modèle préétabli, pour combler ce qui n’existait pas encore. Et oui, c’était fatigant. Oui, c’était passionnant. Oui, c’était quasi unique.” Paul Richardet .

quitterie de villepin
innovations civiques et démocratiques. #démocratie inclusive. justice sociales, climatiques et environnementales.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://medium.com/pipo-bingo/la-cantine-num%C3%A9rique-ou-le-paradoxe-de-la-place-vide-57c8fb25fb1e#.xctu8m5si

D’une période à 200 à l’heure, je me souviens avoir vécu quelques moments inoubliables à la Cantine, juste à côté de mon lieu de travail de l’époque. Ce lieu nous ouvrait un imaginaire inconnu jusqu’alors. Faire des rendez-vous de travail en buvant des cafés et des coups, être libres, le dinosaure du co-working, fêter la naissance de projets innovants, faire des réunions pour des projets parfois foireux, abriter des combats comme celui contre Hadopi (où nous avons échoué lamentablement d’ailleurs). Chaque évènement était une fête, on y allait pour voir le “nouveau monde”, y participer un peu quand on y comprenait quelque chose. Le signal faible. Qui nourrit le signal fort d’aujourd’hui peut être et nous oblige quant à nos idéaux de l’époque. Un lieu, une âme, qui a inspiré bon nombre de nos imaginaires et visions.

Merci Paul de faire revivre votre histoire collective par ce texte qui compte et de transmettre son histoire, héritage d’hier, merci Marie, Nathanael, Abeline, …

<3 pour ce passage qui devrait parler à mes amis de différentes expériences dont celle de MA VOIX :

...

“il ne pouvait y avoir d’organisation trop rationnelle et d’explication stabilisée, parce qu’à chaque fois, il fallait reconstruire une nouvelle histoire, sans modèle préétabli, pour combler ce qui n’existait pas encore. Et oui, c’était fatigant. Oui, c’était passionnant. Oui, c’était quasi unique.”  Paul Richardet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet de blog
Remise des diplômes AgroParisTech : appel à déserter
Lors de leur cérémonie de remise de diplôme, huit jeunes ingénieur·es AgroParisTech ont appelé leurs camarades de promotion à déserter de leurs postes. « N'attendons pas le 12ème rapport du GIEC qui démontrera que les États et les multinationales n'ont jamais fait qu'aggraver les problèmes et qui placera ses derniers espoirs dans les révoltes populaires. Vous pouvez bifurquer maintenant. »
par Des agros qui bifurquent
Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique