JE SUIS AHMED, J’AI HUIT ANS ET JE SUIS UN TERRORISTE

Tribune écrite en Février 2015

                                                                  

« Ma maîtresse me l’a dit. Mon Directeur d’école me la dit. Les policiers me l’ont dit. Les gens de la télévision l’ont dit aussi.

J’ai pas compris à la télévision lorsqu’ils ont montré les gens en cagoule qui tiraient partout dans Paris. C’était comme dans les jeux vidéo, mais les gens ont dit que c’était très grave. Il n’y avait plus que ça à la télévision et j’étais pas content car pendant ce temps-là, je ne pouvais pas regarder autre chose.

Et puis il y a eu la grande marche, avec tout le monde qui disait « Je suis Charlie ». Qui c’est ce Charlie, j’ai demandé? Mon papa m’a dit que c’était des gens qui étaient morts parce que des vilaines personnes ont mal compris notre religion. Et puis j’ai vu que «Charlie» c’était un journal où il y avait un dessin de Mahomet dessus. J’ai demandé à mon Papa : « pourquoi ils ont dessiné le prophète puisque l’on a pas le droit ? ». Il m’a dit que certaines personnes ne respectaient pas notre religion et que c’était pas bien, mais il y a plein de choses pas bien dans ce monde qui nous entoure. Alors quand ma maitresse a dit qu’il fallait se taire pour « Charlie » et la caricature, moi j’ai dit « Je ne suis pas Charlie » parce que je respecte ma religion et après, tout est allé trop vite et j’ai pas compris…

J’ai pas compris pourquoi on ne voulait pas que je prenne mon médicament, car je suis asthmatique. J’ai pas compris pourquoi on m’a crié dessus. J’ai pas compris pourquoi ils ont appelé mon papa pour ce que j’avais dit. J’ai pas compris pourquoi la police m’a posé plein de questions. J’ai pas compris pourquoi on m’a dit que quand je serais grand, je serais un assassin qui se fera tuer par la police… »

Je suis Rabia, j’ai 40 ans avoués et moi, je t’ai compris mon petit Ahmed.

J’ai compris que l’on ne t’a pas dit qu’aujourd’hui, tu n’es pas un vrai français, mais que tu es, et restera un arabe. Bien que personne ne sache ce que cela veut dire, et j’utilise ce mot qui n’est pas grossier et n’est pas une insulte, contrairement à ce que les gens pensent et contrairement aux autres mots qu’ils emploient habituellement.

J’ai compris que ton teint trahi tes origines.
J’ai compris que tes gènes démontrent ce que les gens pensent : tu es forcément un menteur du haut de tes huit ans. Tu portes le mal en toi pour ce que t’enseignent tes parents. Ta religion est un problème dans ce pays et elle ne peut que déboucher sur des horreurs.

Beaucoup le pensent aujourd’hui plus que jamais. Beaucoup le disent, l’idéalisent… Et ils ont des preuves : regardes à la télévision ces enfants avec des armes dans ces pays lointains que sont la Syrie et l’Irak. Regardes ce que font quelques-uns au nom de ta religion avec de gros plans aux informations du soir. Tu es donc comme eux. Cela leur fait peur.

Cela devrait les effrayer encore, s’ils avaient la capacité de réfléchir.
En effet, si tous les musulmans sont pareils, cela fait quand même 1,6 milliards d’assassins potentiels sur cette planète ! Comment vont-ils survivre ?

Et si tu portes cela dans tes gênes, alors les vieilles théories que la science a contredites, depuis bien longtemps, nous disent quoi sur le reste de l’humanité ? Se souviennent-ils que dans ces théories là ils ne sont pas tout en haut, eux aussi et que d’aucuns pourraient le leur rappeler ?

Les grands te disent : dans ce pays, tout le monde est égal. Il n’y a pas de ghettos. Tout le monde a sa chance. L’école de Jules Ferry nous traite tous pareils. Les enseignants eux aussi sont tous à l’écoute de tout le monde, ils ont tout juste et ils disent toujours la vérité. Les policiers ils sont gentils. Ils sont là pour nous. Ils ne font pas de différences entre les gens et les quartiers…ou les gens habitent.

Même si c’est une ministre, qui te ressemble et qui le dit à la télévision, ne la crois pas forcément. Après tout, c’est bien l’esprit critique que tu es censé apprendre dans ton école et j’ai déjà constaté que les maîtres et les maîtresse disent et font parfois de mauvaises choses.

Mais bon, ce serait quand même mieux si tu pouvais être un peu plus comme tout le monde. Et si tu pouvais être aussi dans ton pays. Non pas celui où tu es né, le seul peut être que tu connais vraiment mais, tu sais, celui où on va en vacances avec les palmiers et les chameaux…

Tu sais Ahmed, je vais te dire ce que tu ne devrais pas savoir à ton âge : les grandes personnes elles, sont souvent bêtes, et il y en a de plus en plus de méchants. Ne te fie pas à la couleur, à l’uniforme ou à la fonction. N’entend pas les grands qui disent « moi je ne suis pas raciste, mais quand même ! » Ou « je ne suis pas raciste, la preuve je connais un tunisien très sympa ! ». Non, le monde est dur. Et le monde va être encore un peu plus compliqué, pour toi et tes semblables, dans ce pays que tu oses appeler « ton pays ». Mais quoi qu’il en soit, quelle que soit la personne qui te le dit : N’en doute jamais, la France est bien ton pays, n’en déplaise à certains, hélas de plus en plus nombreux!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.