L'équation d'Alain Juppé

Ce matin sur France Inter Juppé était de fort mauvaise humeur, c'était avant le twee(s)t de Valérie Trierweiller, maintenant il doit avoir retrouvé le sourire !

L'Alain a méchamment accusé le Jean-Luc d'avoir publié un texte de Théodorakis, mec ouvertement antisémite depuis 2003 et probablement sénile depuis la même date si j'en crois Wikipédia :

« Controverses

Le 4novembre2003, lors d’une conférence de presse pour promouvoir l'un de ses livres, Míkis Theodorakis a accusé les Juifs d’être « à la racine du Mal».

Le 3février2011, dans un entretien donné à la chaine de télévision grecque HIGH, Míkis Theodorakis a déclaré : « Oui, je suis antisémite et antisioniste. J’aime le peuple juif et j’ai vécu avec lui, mais les Américains juifs se cachent derrière tout, les attentats en Irak, les attaques économiques en Europe, en Amérique, en Asie, les Juifs américains sont derrière Bush, Clinton et derrière les banques. (…) les Juifs américains sont derrière la crise économique mondiale qui a aussi touché la Grèce. »

Dans un texte intitulé Antisémitisme et Sionisme publié sur son site, Míkis Theodorakis écrit qu’il considère ceux qui l'accusent d’antisémite comme de « répugnants vers de terre » avant de regretter « le rôle du lobby juif américain dans l’élaboration de la politique impérialiste des États-Unis ». « Mes adversaires se livrent à des actions qui me salissent en tant que personne et en tant que compositeur. Surtout en tant que compositeur puisque les Sionistes contrôlent 99 % de la vie musicale mondiale (…) le lobby juif américain, tant pour son rôle leader dans les crimes de la machine de guerre américaine en Irak que pour ses plans visant à éliminer les États-nations, avec le but ultime d’établir la prédominance mondiale des colosses de la Banque financière entièrement contrôlés par lui. »

La polémique conduira le Parlement autrichien à retirer la Trilogie de Mauthausen du programme de la Journée de Commémoration de l’Holocauste à Vienne du 5mai2011.

Míkis Theodorakis a également mis en doute la responsabilité d'Oussama Ben Laden dans les attentats du 11 septembre 2001, il estime ainsi que Ben Laden « a très bien pu travailler pour les services secrets américains » (lorsque les attaques ont eu lieu). « Je ne pense pas que ce sont ces nus-pieds d’Afghanistan [qui ont fait le 11-septembre]. C’est une blague. Même la technologie japonaise ne peut pas faire ça. Pas même la technologie allemande. (…) Le Mossad a la technologie. Mais même, ils ne sont pas une superpuissance. Les Américains contrôlent tout ».

Pan sur la gueule à Jean-Luc qui va pas vérifier sur le web qui il fréquente. L'équation est simple :

 

PS=Front de Gauche= Théodorakis= antisémite=Front National !

 

Sauf que notre brillant normalien, le meilleur d'entre nous ( dixit Chirac), n'a pas poursuivi sa lecture de Wikipédia, je répare l'oubli :

 

« Míkis Theodorakis a été élevé en 2005 au grade de Grand Officier de l'Ordre du Mérite du Grand-Duché de Luxembourg et en 2007 au grade de commandeur dans l’Ordre de la Légion d’honneur. Il en a reçu les insignes des mains du ministre français de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, le 26 mars 2007 à Athènes au cours d'une cérémonie à l'ambassade de France en Grèce »

 

Bon je sais que Juppé à Ulm, il y est rentré par la grande porte mais section littéraire, pas matheux, alors je me permets de compléter son équation :

 

PS=Front de Gauche= Théodorakis= antisémite=Donnadieu= UMP=Front National !

 

Comme quoi tout est dans tout, et vice versa !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.