Le droit de mourir dans l'indignité

Le droit au suicide assisté enfin reconnu en France

Je serai brève et irai à contre-courant des frayeurs actuelles: les médecins et mon député vont enfin devoir prendre en compte mes directives anticipées et respecter leur formulation . Mais je crains que dans la pagaille actuelle le formulaire ne soit découpé et utilisé comme masque protecteur pour nos courageux soignants, eux qui de trublions syndiqués dénonçant sans relâche la gestion de l'"hôpital entreprise" sont soudain glorifiés par nos élites qui, elles, ne manquent jamais d'air.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.