Evaluations CM2: avec Solaris, on n'arrête pas le progrès !

Pour sécuriser toutes les remontées des écoles vers les inspections et le ministère de l'éducation (base élèves, évaluations CM2...), on a doté les directeurs d'école d'une clé personnelle qui génère des codes de manière aléatoire. Problème: lorsqu'un directeur ou une directrice est en arrêt (maladie, maternité, ...), le système se retrouve bloqué: plus de remontées, plus de statistiques, bref le marasme. Les têtes chercheuses du ministère ont donc développé une application baptisée Solaris, qui permet de remédier au problème, en se substituant à la clé. Face au suivi des consignes syndicales et aux divers refus des collègues de faire remonter les résultats, certaines académies ont eu du mal à faire remonter des résultats d'évaluation CM2 plausibles avant le 13 mars (cf article dans Le Journal Médiapart). Certains inspecteurs d'académie suggèrent donc aux inspecteurs de l'éducation nationale de faire pression sur les directeurs, voire de se passer d'eux en utilisant Solaris pour résoudre le problème de la clé sécurisée. Bref, l'éducation nationale se retrouve à pirater son propre système, mis en place pour "sécuriser" les informations, et ce pour que Darcos puisse prouver à la France entière que le niveau a baissé !

Rendez-vous à la manif jeudi 19 mars.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.