ramijouan
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2021

ramijouan
Abonné·e de Mediapart

Covid-19 : de l'intérêt de préserver nos frères non-vaccinés

Il est entendu que la vaccination va sauver le monde, c'est une vérité humaine, officielle, internationale et même au-delà, néanmoins les non-vaccinés rendent un triple service à la Planète bleue toute entière: service scientifique, politique et ultime...d'où la nécessité de leur préserver un statut d'homme et de femme à part entière.

ramijouan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voilà, ça y est, je suis enfin vacciné...enfin à moitié ( 1ère dose) et encore je n'en suis pas tout à fait sûr.

Je me suis à moitié vacciné par amour pour ma moitié : " tu te souviens ces petits restaurants...j'aimais tant nos petits restaurants...tu te souviens nos sorties théâtre...j'aimais tant nos sorties théâtre...tu te souviens nos voyages...j'aimais tant nos voyages..." me disait-elle.

A force de l'entendre ainsi me parler d'amour, son amour m'a convaincu de vaincre mes craintes vaccinales.

Et Dieu sait que mon combat fut long et difficile ! Voilà un moment que j'entendais avec envie, les unes et les autres étaler à la une  leur méfiance vis-à-vis des effets secondaires. " Ils en ont bien de la chance d'en être déjà là...me disais-je... effets secondaires ! Tu parles ! moi j'en suis encore à être  tétanisé  rien qu'à l'évocation des  effets primaires "

La vue d'un hôpital me fait trembler à plus de 500m, une blouse blanche me met en transe, une seringue ? ( à propos de seringue, j'ai ouï dire que nous allons droit vers une pénurie, par excès de vaccination, bonne nouvelle pour les seringuophobes ) même sous emballage stérile et enfermée dans une infirmerie, je tombe dans les pommes.

Eh bien oui, par amour j'ai presque vaincu tous ces effets primaires , presque...parce que je suis quand même tombé dans les pommes...ma femme amoureuse de moi y était, elle me l'a raconté...j'étais évanoui, du coup , je n'ai rien vu, rien senti et tout oublié...le docteur m'a piqué, c'est ma femme d'amour qui me l'a dit, à l'épaule gauche.

Maintenant, je suis comme tout le monde... vacciné...  je peux enfin penser comme tout le monde aux effets secondaires...j'y pense tous les jours, j'ai fait l'acquisition d'un cahier petits carreaux, grand format où je note mes constantes et mes constatations de ressentis corporels de façon pluri-quotidienne...j'écris beaucoup...ça me prend un temps de dingue...

Mais, je n'oublie pas pour autant mes frères non-vaccinés et c'est pour eux que j'écris ce texte...pour leur réhabilitation, leur sauvegarde et leur défense.

Les non-vaccinés sont les garants de 3 intérêts fondamentaux:

l'intérêt scientifique

Toute expérimentation se doit, pour être résolument scientifique ( cf Science et Vie, t XXX, année 1972 ) de disposer d'un groupe témoin ! Eh oui, l'immobilier a ses appartements témoins, la justice ses témoins qui témoignent à la barre, Jéhovah aussi...eh bien la Science itou ! Le groupe témoin est là pour nous enseigner l'évolution naturelle à comparer à l'évolution sous traitement...pas de témoin...pas de science ! C'est sur ce b.a.-ba de la recherche qu'a vacillé un instant le Grand Raoult de Marseille.

l'intérêt politique

Entendez-vous ce que certains appellent le bruit des bottes et qui serait le témoin de la dictature qui s'installe ? une dictature sanitaire disent-ils ! Et moi...homme amoureux, vacciné et donc libre, à la parole libre et sans conflit d'intéressement de-ci ou delà, moi donc, disais-je que leur dis-je ?

" holà, voyez les masses non-vaccinées qui passent, paissent , pissent et bruissent paisiblement tous les samedis dans les rues et les ruelles de nos villes et villages...sont-ils vivants, sont-ils morts, tous ces non-vaccinés ? " 

Nos frères non-vaccinés sont le thermomètre de la liberté, preuve vivante ( à condition qu'on les garde vivants) de la Démocratie, témoins rugissants de l'échec de l'installation d'une Dictature.

Notre frère Olivier Véran  l'a si bien compris, que quand il cause dans le poste, il a du sucre dans la bouche, du sucre sur les lèvres et qu'il nous sort des mots sucrés...il nous aiment tous également et de la même manière : vaccinés ou non-vaccinés. C'est là la bonne voie. C'est le chemin droit.

les intérêts ultimes: 

C'est peut-être ici que réside la raison  la plus raisonnable qui devrait nous convaincre de traiter et nourrir au mieux les non-vaccinés. 

On sait que la énième dose de vaccin va nous sauver du virus, Véran l'a dit, mais supposons, je dis bien supposons ( ne me faites pas dire tout le bien que je pense de Véran qui dit toujours la vérité ) supposons donc qu'un échec vaccinal et cuisant s'apprêterait à ruiner l'avenir flamboyant de Nos Bons Maîtres ( Macron, Castex, Véran )... qui va les sauver ? qui est l'assurance-vie du gouvernement ? les non-vaccinés !

Eh oui en cas d'échec retentissant, international et vaccinal, les non-vaccinés voient poindre leur intérêt ultime...ils seront alors les boucs émissaires sacrés qui nous sortiront du merdier ( cf la Violence et le Sacré, René Girard 1972)

Mais ce n'est pas tout...imaginons...là je vous l'accorde, c'est totalement surréaliste...voire même complotiste ( je me souviens de ma jeunesse, les Surréalistes nous faisaient rêver...l'Amour Fou de Breton...pauvre jeunesse actuelle abreuvée de Complotistes...quelle chute civilisationnelle mes amis !) donc imaginons l'inimaginable : une hécatombe de vaccinés, la stérilité des femmes vaccinées, les couilles vides des hommes vaccinés... qui va sauver l'espèce ? qui va repeupler la planète bleue ? Celles qui auront préservé leurs menstrues et ceux dont la contenance testiculaire vaudra des milliards de bitcoins ! C'est-à-dire les non-vaccinés !

En vérité, je vous le dis mes frères vaccinés aimez les non-vaccinés comme vous-mêmes et vice-versa car nul ne sait comment va tourner cette abracadabrantesque " pandémie " internationale.

PS Cher ami lecteur, je te signale à toutes fins utiles que Médiapart a commencé à censurer injustement certains de mes commentaires, m'assimilant ainsi à des compatriotes contemporains complotistes avérés , je pense en particulier aux Sieurs Mucchielli et Toubiana...mais ça c'était avant ma vaccination ! Sûrement Médiapart va me réhabiliter et me recommander à l'Elysée pour la Légion d'Honneur napoléonienne du 14 juillet à venir! 

D'ailleurs avec mon épouse d'amour, ne rêvons- nous pas d'avoir des enfants. ?..Des filles...des triplées...je vois déjà le faire-part de naissance:

                                       Mr et Mme Titedose sont heureux de vous annoncer l'arrivée de

                                              Anne Titedose, Justine Titedose et Corine Titedose. 

Est-ce que Nos Bons Maîtres ne seraient-ils pas heureux d'en être les parrains  ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre
Journal
MeToo, plus de cinq ans d’enquêtes
Parmi les centaines d’articles publiés et émissions réalisées par Mediapart, ce dossier rassemble une sélection d’enquêtes marquantes, du monde du travail à celui de la musique, de la politique au cinéma, et fait la chronique des défaillances de la justice.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre
Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Exécutif
Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien
Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.
par Michaël Hajdenberg

La sélection du Club

Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada
Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano
Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André