Et si l'amour était le fondement du monde post COVID-19

Le créateur a voulu que nous arrivâmes sur terre par un geste d’amour, celui d’un homme et d’une femme qui s’unissent pour former un, consacrant ainsi l’amour comme source de vie. Cette vérité immuable s’applique au plan macroscopique comme cellulaire.

 

qu-est-ce-qu-elamour-inconditionnel

Le créateur a voulu que nous arrivâmes sur terre par un geste d’amour, celui d’un homme et d’une femme qui s’unissent pour former un, consacrant ainsi l’amour comme source de vie. Cette vérité immuable s’applique au plan macroscopique comme cellulaire.
C’est ce même amour qu’Il exprima lors de la création de ce monde et de l’univers tout entier.

Observons un temps la création, les montagnes, les plaines et les plateaux, les cours d’eau, les étoiles dans le ciel, les animaux sur terre, sur mer ou dans les airs, l’homme, la femme; la création toute entière sublime la beauté, la grâce, la magnificence, bref l’amour.
Cet amour source de vie nous a été laissé en héritage à partager avec toute la création et à transmettre de générations en générations.

Mais alors qu’avons nous fait de cet amour que nous avons reçu ?

Lorsqu’on on observe la société actuelle, on peut constater que la laideur, la puanteur, la disgrâce et la haine ont pris le pas sur tout.
Pourtant nous avons été créés pour admirer ce qui est beau, ce qui est noble, ce qui est juste.
En effet, ne sommes nous pas tous en extase face la beauté quelque soit sa forme, fusse t’elle un homme, une femme, un animal ou un objet ?
Ne sommes nous pas scandalisés face à une injustice ?
Ne sommes nous pas honteux face aux comportements disgracieux et aux mœurs dépravées ?
N’est-ce pas là le signe que nous avons cette graine d’amour plantée en nous ?

Mais paradoxalement, nous répandons la laideur et la puanteur dans le monde !
Car en effet, nous avons endurci nos cœurs. Nous sommes devenus insensibles à l’amour, insensibles à la beauté de la création, insensibles à la souffrance de nos frères et sœurs proches de nous.
Nous vivons les uns à côté des autres dans l’indifférence totale.
Nous avons été asservis et avilis par un système produisant chaque jour toujours plus d’injustice et de haine.
Nous avons été asservis par la peur de perdre le peu que nous avons.

Et pourtant au plus profond de nous, nous rêvons tous d’un monde meilleur, un monde d’amour, de tolérance, de compassion, de bonté et de paix.
Alors pourquoi ne pas le faire advenir ce monde ?

La crise du coronavirus nous a permis de mettre en évidence tout le mal que nous nous infligions et le mal que nous infligions à notre terre mère.
Elle nous a également permis de constater l’aveuglement qui était le nôtre face à ce qui est important et essentiel.
Elle a dressé un jugement sans appel, de la société que nous avons construit, soit de notre fait, soit du fait de notre passivité et notre inaction. Et sa sentence est la mort : la mort de l’âme, la mort de l’esprit et enfin la mort du corps physique.

Cependant, cette crise est aussi une opportunité de rebâtir un monde conforme à l’ADN d’amour que nous avons reçu dès la création. Et il ne tient qu’à nous de le partager tout autour de nous, à nos voisins, nos proches, à nos amis, à nos enfants et petits-enfants.
Cette crise du coronavirus n’est pas un armageddon, mais un rappel. Oui, nous devons prendre conscience de nos errements. Nous devons nous souvenir que nous avons reçu l’ADN de Dieu qui est amour.

Alors, en ce moment où nous sommes appelés à repenser le monde d'après COVID-19, choisissons la beauté d’une âme pure à la laideur d’une âme corrompu; choisissons le doux parfum d’une nature verdoyante à la puanteur de la pollution; choisissons l’amour et la tolérance à la haine.
Rappelons-nous sans cesse que c’est par un sentiment d’amour et au travers d’un acte d’amour que nous sommes sur cette terre.
Soyons dignes de cet amour et semons le au quotidien dans tout ce que nous faisons, dans toutes les paroles que nous prononçons et dans toutes les pensées que nous méditons.
Cette graine d’amour que nous avons en nous, a besoin d’être arrosé afin de devenir une fleur magnifique qui diffusera son parfum doux et agréable tout autour d’elle.

L’élan de solidarité citoyenne mondiale auquel on assiste, est un signe encourageant, une étincelle de cet amour inconditionnel qui est en nous et que nous devons entretenir désormais avec force et courage sans jamais renoncer.

Puisse Dieu nous y aider et nous donner la force d’y arriver.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.