Compteur LINKY, à Pantin la liberté de choisir

Jeudi 12 avril, Bertrand Kern, le maire, a signé un arrêté imposant à Enedis de recueillir le consentement des Pantinois avant d’installer à leur domicile son compteur connecté.

Certains redoutent les ondes qu’il émet, d’autres craignent qu’il ne devienne un mouchard : partout où il passe, Linky, le « compteur intelligent » d’Enedis, suscite l’inquiétude. Tant et si bien que, depuis 2015, nombreuses sont les voix à s’élever pour dénoncer son déploiement à marche forcée. 

En février, la Cour des comptes s’est invitée dans le débat, pointant « des gains insuffisants » pour les consommateurs et enjoignant Enedis à améliorer les « moyens mis en place pour permettre à l’usager de connaître sa consommation détaillée ». De fait, dans la plupart des immeubles, comme c’est le cas pour les logements sociaux pantinois, les compteurs sont installés dans les parties communes sans qu’aucun afficheur déporté ne soit placé dans les logements. Dans ces conditions, difficile d’y voir plus clair sur sa consommation... Fort de ces constats, le conseil municipal a adopté, jeudi 12 avril, un vœu demandant à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) de produire des études régulières et claires sur les ondes électromagnétiques émises par Linky, à la Cnil d’émettre un avis garantissant la protection des données personnelles et, aux fournisseurs, d’informer les usagers sur la collecte, la transmission et la récupération de leurs données avant toute installation. À noter que les groupes Les Républicains et Union des démocrates et indépendants ont voté contre ce vœu.

Puis, au nom du principe de précaution, Bertrand Kern, a signé un arrêté imposant à Enedis de « consulter chaque Pantinois afin de recueillir son libre consentement préalablement à l’installation d’un compteur de type Linky à son domicile ».

O.R. in Canal Le Journal de Pantin, n°268 mai 2018

Téléchargement de Canal Le Journal de Pantin, n°268 mai 2018 (cliquer sur le lien ci-après)  http://www.ville-pantin.fr/canal-mai2018.pdf

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.