Raphaël Morán
Journaliste @raphamoran
Abonné·e de Mediapart

80 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 avr. 2012

Raphaël Morán
Journaliste @raphamoran
Abonné·e de Mediapart

Mexique: la vraie-fausse vidéo des enfants contre la violence

Un spot de 4 minutes fait du bruit sur les réseaux sociaux mexicains. On y voit des enfants jouer des scènes de la violence quotidienne au Mexique. Corruption, enlèvements, pollution, pauvreté, fusillades, manifestations, tout y passe. Mais quelles sont les vraies intentions des auteurs de la vidéo ?

Raphaël Morán
Journaliste @raphamoran
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un spot de 4 minutes fait du bruit sur les réseaux sociaux mexicains. On y voit des enfants jouer des scènes de la violence quotidienne au Mexique. Corruption, enlèvements, pollution, pauvreté, fusillades, manifestations, tout y passe. Mais quelles sont les vraies intentions des auteurs de la vidéo ?Dans une vidéo intitulée "Niños incómodos" (enfants mal à l'aise), l'organisation Nuestro México del Futuro entend interpeler les candidats à la présidentielle mexicaine concernant la violence dans le pays. Dans un pays où bon nombre de syndicats sont pervertis par les partis politiques et ou les spots vidéos et audio à caractère politique sont légion, il est toujours bon de savoir qui parle et à quelles fins. Derrière ce spot se cache en réalité un groupement d'entreprises comme Palacio de Hierro (grands magasins du Mexique) ou la multinationale Cemex qui prétendent agir au sein d'un "mouvement social". Vu la composition de l'organisation, on aura vu plus "social". On n'en saura pas beaucoup plus sur les motivations de cette organisation.

A la fin de la vidéo qui frise le million de vues, deux jours après sa mise en ligne sur Youtube, une petite fille interpelle directement les quatre candidats à la présidence mexicaine: "Si c'est cet avenir là qui m'attend, je n'en veux pas. Assez de travailler pour vos partis et pas pour nous! (...) Josefina (Vasquez Mota), Andrés Manuel (López Obrador), Enrique (Peña Nieto), Gabriel (Quadri), le temps est écoulé. Le Mexique a touché le fond. (...)".

Malgré son discours mobilisateur, le court-métrage laisse un goût amer. Il n'est pas exempt de messages subliminaux de tendance plutôt droitière. Voyez par exemple le passage de la manifestation, qui, soit dit en passant est mise au même plan que la criminalité - on y voit des professeurs en grève qui bloquent le trafic automobile et se déclarent "contre l'évaluation des professeurs".

Une autre scène représente une homme d'affaire remettant une malette pleine de billets à un fonctionnaire. L'allusion est claire: elle fait écho au scandale de corruption de 2003, lorsqu'une vidéo a surpris l'entrepreneur Carlos Ahumada, remettant de l'argent à un haut fonctionnaire de gauche, René Bejárano...

Par contre, si la vidéo vitupère contre la violence, il n'y a rien sur les racines profondes de celle-ci: la pauvreté, le déchirement du tissu social à cause du productivisme ou de l'abandon de l'Etat.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal
Les auteurs des attentats de Bruxelles vont enfin être jugés
Après un faux départ qui a entraîné un retard de deux mois, le procès des attentats du 22-Mars démarre. Les principaux acteurs du procès des attentats du 13-Novembre, dont Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, sont encore une fois dans le box des accusés.
par Matthieu Suc
Journal — Terrorisme
Et la cellule terroriste frappa une deuxième fois
Mediapart retrace l’histoire de la première cellule djihadiste à avoir réussi à commettre plusieurs attaques en Europe. Des attentats du 13-Novembre à ceux du 22-Mars ou comment les assassins ont échappé aux polices françaises et belges à leurs trousses. 
par Matthieu Suc
Journal
Harcèlement, violences, faux en écriture publique : des policiers brisent « l’omerta » 
Dans un livre à paraître jeudi 1er décembre, six fonctionnaires de police sortent de l’anonymat pour dénoncer, à visage découvert, les infractions dont ils ont été témoins et victimes de la part de leurs collègues. Une lourde charge contre « un système policier à l’agonie ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial