Dépassé par la Convention Citoyenne, Macron fait pleuvoir les veto contre le climat

Totalement dépassé par la radicalité (relative) des propositions de la CCC, Macron fait pleuvoir les veto pour protéger les actionnaires et les pollueurs.

Emmanuel Macron, directement ou par la voix de ses ministres, fait pleuvoir les veto sur des propositions qui représentent pourtant le minimum syndical face à l'enjeu climatique :
Baisse de la TVA sur le train
Taxe sur les hauts dividendes
Ecocide dans la constitution
Interdiction de la pub pour les SUV
Moratoire sur la 5G
Limitation à 110 km/h sur les autoroutes

Il dépasse ainsi sans vergogne le droit aux 3 "jokers" qu'il s'était auto attribué au début de l'éxercice.

Il ne reste plus grand chose des propositions des 150 citoyens tirés au sort.

Emmanuel Macron avait saisi au vol cette proposition de Cyril Dion, pensant pouvoir ainsi cocher les cases "Ecologie" et "Démocratie Délibérative" pour 2022.

C'est l'exact inverse qui se produit : Macron démontre une fois de plus qu'il est le plus jeune porte parole de l'ancien monde, incapable de faire évoluer son logiciel de pensée.

Macron entérine ici la défaite cinglante de LREM aux municipales : Il n'est pas du tout à la hauteur des enjeux démocratiques et écologiques actuels, se refusant catégoriquement à toucher au moindre cheveu de l'appareil productif ou du capital, et se cantonnant à des mesurettes à base de bonus / malus.

Les 150 citoyens tirés au sort pour la convention citoyenne Les 150 citoyens tirés au sort pour la convention citoyenne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.