Respect...

 

Gilles Demailly, maire d’Amiens vient d’annoncer qu’il ne serait pas candidat lors des prochaines élections municipales

La position du maire d’Amiens, indépendamment de tout jugement sur la politique menée durant son mandat, mérite le respect pour plusieurs raisons. En premier lieu, lui-même tient l’engagement  qu’il avait pris auprès des électeurs et des citoyens, à savoir qu'il s'en tiendrait à un seul mandat à la tête de la première ville de Picardie. Par ailleurs, il ne s’est jamais renié en restant fidèle à sa  position : pas de cumul des mandats. De quoi indisposer certains à droite comme à gauche...  Au moment où un grand nombre des citoyens de ce pays  se méfient de la politique et de ceux qui en vivent, l’attitude  du maire d’Amiens est exemplaire et mérite le respect car elle rappelle le sens de la parole donnée et du respect des engagements pris : deux vertus  souvent malmenées dans notre République ! Face à certaines critiques faites à son encontre pour sa décision courageuse, Gilles Demailly peut méditer à son avantage ce propos de Spinoza : « Il y a longtemps que le rôle de sage est dangereux parmi les fous ».

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.