Douche froide et double peine

 

Le résultat de l’élection partielle de Villeneuve sur Lot  est sans appel pour le PS qui se voit condamné à la double peine : une sanction pour l’affaire Cahuzac et une autre pour la politique  social-libérale menée par François Hollande et son gouvernement. Pour autant, les électeurs n’ont pas donné de signes d’encouragement  à l’UMP qui, certes,  arrive en tête mais,  toute proportion gardée,  sans plus de voix qu’en 2012. Seul le FN progresse sensiblement  en étant le seul parti  en augmentation  de plus d’un millier de voix malgré une participation globale inférieure à celle de l’an passé et un changement de candidat… Le 2ème tour verra donc s’opposer le candidat du FN à celui de l’UMP qui, par la voix de ses leaders appellent au Front Républicain les abstentionnistes, l’électorat de gauche et plus particulièrement celui du PS. On ne manquera pas de souligner que messieurs Copé et consorts ne manquent pas d’air  eux qui rechignent à y souscrire quand ledit Front Républicain est à l’avantage des candidats de   Gauche…

Les résultats des écologistes sont suffisamment faibles pour que le PS leur fasse porter le chapeau du désastre socialiste. Un grand classique du genre: on se rappellera les lendemains de la présidentielle où le candidat socialiste Lionel Jospin avait  été disqualifié pour le second tour. Christiane Taubira et Jean Pierre Chevènement n’avaient pas été épargnés…

Pour le Front de Gauche, le résultat n’est pas brillant alors que celui-ci est sensé proposer une alternative de Gauche à la politique social-libérale du tandem Hollande-Ayrault. Avec 5% des suffrages exprimés, on est bien loin du score de Jean Luc Mélenchon en 2012…Peut-être faut-il y voir un manque de lisibilité des propositions dudit Front de Gauche et un révélateur des divergences qui commencent à se faire jour sur la stratégie ( et non sur la ligne politique) entre un  PCF soucieux de préserver ses acquis pour les prochaines municipales en 2014 ( cf  les initiatives locales  du PCF menées ici ou là…en direction du PS) et le Parti de Gauche sur la  ligne de défense du plus grand nombre possible de listes Front de Gauche, position collective adoptée par l’ensemble des composantes dudit Front… Sans oublier qu’il lui faut aussi se mettre en ordre de bataille pour les élections européennes de 2014. Avec un mode de scrutin inchangé par grandes circonscription : une aubaine pour un  Front National avec  le vent en poupe .

Raymond Défossé

17 juin 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.