La répugnance des Françai à défendre les enfants se confirme et se développe.

LA REPUGNANCE DES FRANCAIS A DEFENDRE LES ENFANTS SE CONFIRME ET SE DEVELOPPE.

 

 

 

Petite statistique des signatures des pétitions MESOPINIONS.

 

Combien de signatures défendent les enfants ?

Combien de signatures défendant les animaux ?

 

En janvier 2012.

 

- enfants…………...……………...13.930

- animaux…..…...………………217.050

 

En dix jours de mars 2016.

 

- enfants……………………………….475

- animaux………………………..155.564

 

Du 3 au 30 MARS 2018.

 

- enfants…………………………...17.530

- animaux………………………..862.450

 

Inacceptable, n'est-ce pas ? Mais pourtant bien réel.

 

 

AUTRES REMARQUES.

 

- Les bébés sont de moins en moins gardés par leurs parents.

 

En 2013 la moitié des bébés de la région parisienne n'étaient pas gardés par leurs parents. En province c'était 40 %. Depuis, c'est un recul constant.

Au rythme actuel de ce recul, les parents ne s'occuperont plus du tout de leurs bébés avant la fin du siècle.

Qu'en sera-t-il :

 

. Utérus artificiel ?

. Fabrication industrielle de gamètes ?

. fabrication industrielle de soldats, d'éboueurs, de savants fous, de dictateurs  etc ?

. Élevage dans des fermes de 10.000 nourrissons ? (nous avons déjà les groupes scolaires de mille à deux mille enfants).

 

QUELQUES EVENEMENTS RECENTS.

 

- A l'heure actuelle une vaste campagne promeut les naissances sans père, très exceptionnellement, sans mère, ceci au vu et au su des désastres ainsi engendrés mais qui sont cependant tus.

 

- Une décision anticonstitutionnelle hautement nuisible institue la scolarité obligatoire à l'age de trois ans.

La responsabilité des enfants passe ainsi entièrement des parents à l’État.

 

- Onze vaccins obligatoires sont infligés aux nourrissons. C'est une œuvre de POMPIER PYROMANE.

Au lieu de favoriser la bonne santé des nourrissons par un maternage adéquat, on conserve le mauvais maternage et on prévient les maladies futures ainsi provoquées, par l'agression de onze vaccins qui affaibliront les défenses immunitaires de tous les enfants. On obtiendra ainsi le contraire de ce qui est annoncé : la multiplication des maladies chroniques, une atteinte grave à la santé publique, déjà peu reluisante.

 

- Lutte du Pouvoir contre le décrochage scolaire, contre l'instruction hors école, et ségrégation par enfermement des enfants dans des groupes scolaires fermés et sous autorité permanente.

Il en résulte de nombreuses et graves séquelles à l'adolescence et à l'age adulte (perte d'estime de soi, disparition de la créativité, de la motivation, du dynamisme, de la confiance en soi et dans les autres, réflexes d'obéissance et de »moutonnisme » etc.

 

Etc.Etc. Etc. Quand on persiste dans la mauvaise direction, les mauvaises décisions s'accumulent.

 

Ce qui nous attends : L’INCAPACITÉ DÉFINITIVE DE RÉAGIR.

 

 

Raymond SAMUEL

LEONCEL Le 1er avril 2018

Courriel : famiresam@orange.fr

 

Blog Médiapart et Google

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.