Rcoutouly
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

0 Édition

Lien 16 août 2012

le blog innovation politique Fiscalité environnementale

Rcoutouly
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.fiscalite-environnementale.net/

Dans la lecture du monde mouvant et multi-complexe qui nous entoure, il est de plus en plus difficile de définir des certitudes. L'auteur de ce blog possède trois fortes convictions qui forme l'ossature de son projet intellectuel, tel qu'il est développé sur ce site.

Détaillons-les.

-Conviction 1- Ce que nous appelons, à tout bout de champ, la crise est en réalité un processus long, entamé dans les années 70.

C'est une remise en cause du modèle industriel construit lors des Trente Glorieuses de production et de diffusion de masse dans les pays dominants de cette époque (Europe et Amérique du Nord). La Mondialisation entraîne une croissance générale  mondiale et un partage des tâches qui tourne maintenant au désavantage des anciens dominants au profit des pays émergents. Cette globalisation s'accompagne d'une tension croissante autour des différentes ressources qui se raréfient. Cette tension remet en cause le modèle traditionnel de la Croissance "à crédit" où l'emprunt servait de pompe pour amorcer le retour de la croissance. Les anciennes puissances, leurs élites et leurs populations s'épuisent à rechercher le retour d'un âge d'or, devenu impossible dans ce contexte.

-Conviction 2-Longtemps, on a cherché  à sortir de cette crise par la création de bulles spéculatives, celle de l'internet à la fin du XXème siècle, puis la bulle immobilière a pris le relais. Ces solutions ont été des moteurs ponctuels de la Croissance mais aussi, en partie, des illusions, construite autour de "niches" économiques partielles et non partagés par le plus grand nombre.

La seule solution pour relancer le système économique, le seul levier qui nous reste,   ne peut être que l'économie verte. Mais à la condition que cette solution soit explorée dans toutes ses dimensions, en l'utilisant, sur le moyen terme, pour à la fois:

-relancer l'économie des "vieux" pays industrialisés autour d'un  modèle global, qui prennent en compte la totalité des dimensions du problème (énergie, pollution, ressources, territoires). Il y a le risque d'en rester à des politiques publiques minimalistes qui incitent à la création d'une bulle "verte" insignifiante et illusoire. Alors que les pays émergents construisent leur développement, il est temps,  pour nous, de reconstruire notre modèle économique et de vie autour du développement durable. C'est la seule manière de relancer nos économies par une "reconstruction" totale de nos modes de fonctionnement

-utiliser cette "reconstruction" pour construire un système qui ne gaspille pas les ressources mais qui, au contraire, les utilisent en boucle, autour des concepts centraux du renouvelable et du recyclable.

-Conviction 3-La mise en place d'un tel programme nécessite des pouvoirs politiques démocratiques forts, mettant en place des solutions volontaristes. Or, les outils traditionnels du personnel politique ont montré leurs limites. Pour ne parler que d'elles, la production réglementaire, la libéralisation des échanges, le recours au crédit sont de "vieilles" armes inadaptées aux nouveaux défis que nous rencontrons.

Il faut donc inventer des outils de politiques publiques innovants. Le principal levier utilisable reste celui de la fiscalité. Mais une fiscalité  nouvelle, au service de l'intérêt générale, utilisée comme une arme incitative, à l'origine de nouvelles dynamiques. Cette arme fiscale  doit devenir le "moteur nucléaire" déclenchant le processus menant au développement durable. Il doit remplacer les anciens moteurs de la croissance : l'usage, et le gaspillage des ressources naturelles d'une part, puis l'outil du crédit, d'autre part. 

La construction d'une véritable économie verte réclame des investissements importants. Or, nos "vieux" pays ne peuvent plus se contenter du crédit pour espérer disposer de liquidités permettant d'investir de manière massive dans la green economy. Par conséquent, je suis profondément convaincu que la fiscalité verte ne doit avoir qu'un seul objectif : fournir la puissance financière permettant "d'amorcer la pompe" de la reprise économique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé