REFLEXIONS D'UN LOSER VOLONTAIRE
Abonné·e de Mediapart

72 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mai 2021

MARINE LE PEN, CETTE FACTIEUSE CANDIDATE À L'ÉLYSÉE.

REFLEXIONS D'UN LOSER VOLONTAIRE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Marine Le Pen  partage "le constat" et "l'affliction" des généraux auteurs de la tribune publiée le 21 avril dernier dans l'hebdomadaire d'extrême droite Valeurs Actuelles.

Elle les appelle "à la rejoindre dans la bataille pour la France."

Que dit cette tribune ?

Je cite : "...le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l'intervention de nos camarades d'active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national" ; "Demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts...se compteront par milliers".

Le mot de République est absent de ce texte.

Ces généraux promettent, sur une base nationaliste et ethnique blanche, des fleuves de sang dans notre pays.

Ils sont une vingtaine, en deuxième section, proches de la retraite mais qui peuvent toujours être rappelés.

La plupart sont, soit élu FN au conseil régional d'Occitanie ou candidats du Front National à des élections locales, soit connus pour leurs opinions d'extrême droite.

La date de parution choisie par Valeurs Actuelles est tout sauf innocente : le 21 avril 2021 est le 19ème anniversaire de l'accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, ainsi que le 60ème anniversaire de la tentative de putsch des quatre généraux pro-Algérie française à Alger contre le général De Gaulle.

A rebours de son entreprise mensongère de dédiabolisation et de normalisation du Front National (qui est l'exact contraire d'un "Rassemblement"), Marine Le Pen tombe le masque.

Comme l'a déclaré le premier ministre Jean Castex, "chassez le naturel, il revient au galop".

Le naturel n'a jamais été chassé en réalité.

Derrière ses efforts visibles pour tenter d'apparaître pour ce qu'elle n'est pas, Marine Le Pen est toujours entourée de néonazis et de néofacsistes tels que Frédéric Chatillon et Axel Loustau, ce dernier étant de surcroit conseiller régional FN en Ile de France.

Par ailleurs, Jean-Marie Le Pen vient tout juste de déclarer que sa fille faisait un sans-faute dans sa campagne électorale présidentielle.

Le gouvernement a réagi trop tardivement à cette tribune.

Depuis, le chef d'état-major des Armées a annoncé que ces généraux devraient être radiés de l'armée, et les 4 officiers et 14 soldats d'active identifiés parmi les signataires subir des sanctions disciplinaires militaires, dans le cadre d'une procédure exceptionnelle lancée par la ministre de la Défense.

C'est la moindre des choses.

Les députés français et européens de La France Insoumise ont, tout à fait à juste titre, saisi le procureur de la République de Paris afin qu'il engage des poursuites pénales pour "provocation à la désobéissance de militaires".

Sur le fond de l'affaire, il n'y a pas lieu de dissocier le non-respect par ces militaires de leur devoir de réserve de la nature factieuse d'extrême droite de leurs propos.

C'est parce qu'ils sont des factieux d'extrême droite qu'ils ont violé le statut général des militaires figurant dans le code de la défense.

C'est parce qu'ils ont violé le statut général des militaires qu'ils sont des factieux d'extrême droite.

Marine Le Pen renoue là avec les fondamentaux de son parti politique.

C'est tout sauf un hasard si elle a soutenu jusqu'au bout Donald Trump, ne désapprouvant que du bout des lèvres l'invasion factieuse du Capitole à Washington.

Elle vient tout juste de s'ériger comme "la présidente de la paix civile...".

C'est aussi crédible qu'une infox annonçant que le pape allait devenir protestant.

L'écrivain algérien Kamel Daoud déclarait "qu'il fallait couper le sifflet aux extrémistes."

Il a raison.

Il parlait des islamo-fascistes.

Sa phrase s'applique tout autant aux extrémistes de droite dont Marine Le Pen est la figure de proue.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss