Colloque "Anthropologie Pour Tous" (lycée Le Corbusier d'Aubervilliers le 6 juin)

Le samedi 6 juin 2015, de 9h30 à 16h30, à La Commune – CDN d’Aubervilliers, l’équipe du théâtre et les élèves du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers organisent un colloque, intitulé « L'anthropologie pour tous ». Son but est de montrer que l'enseignement de l'anthropologie constitue une réponse plus constructive et plus sereine aux préoccupations actuelles que celles de l'enseignement du fait religieux et des cours de morale laïque, trop réductrices.

Le samedi 6 juin 2015, de 9h30 à 16h30, à La Commune – CDN d’Aubervilliers, l’équipe du théâtre et les élèves du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers organisent un colloque, intitulé « L'anthropologie pour tous ». Son but est de montrer que l'enseignement de l'anthropologie constitue une réponse plus constructive et plus sereine aux préoccupations actuelles que celles de l'enseignement du fait religieux et des cours de morale laïque, trop réductrices.

 Ce colloque est exceptionnel à bien des égards.

D’abord parce qu’il est organisé par des élèves que la stigmatisation médiatique, politique et sociale a trop souvent tendance à caricaturer. Reçus au Conseil Economique, Social et Environnemental le 17 février dernier, ces élèves ont fait preuve d’une maturité et d’une intelligence unanimement saluées par tous ceux qui les ont auditionnés. Ils font aujourd’hui le pari politique d’une véritable autonomie intellectuelle, et l’équipe de La Commune – CDN d’Aubervilliers, est fière de les accompagner. La jeunesse nous offre avec eux l’occasion de rappeler que la culture et le savoir sont des outils de compréhension mutuelle et de fraternité.

Ensuite parce qu’il réunit des intellectuels et des savants de grande réputation et d’immense envergure. Françoise Héritier, Maurice Godelier, Joël Candau, Bernard Sergent, Bernard Lahire, Philippe Descola, Barbara Cassin, André Charrak, Stéphane François, Jean-Loïc Le Quellec et Christian Baudelot comptent parmi les meilleurs spécialistes français des sciences humaines. Ils s’associent tous à cette journée d’étude. Ils ont répondu à l’invitation de jeunes gens qui réclament que la question des identités, souvent mal posée et trop souvent déformée, soit éclairée par des intelligences tolérantes, sereines et fécondes.

La rencontre entre ces maîtres et ces élèves mérite que ses spectateurs soient nombreux, et que son retentissement soit à la mesure de son importance. Nous espérons que vous voudrez bien participer à sa publicité.

LES INVITES DU COLLOQUE

Christian Baudelot      sociologue, professeur émérite à l'ENS

Joël Candau    professeur d'anthropologie à l'Université de Nice Sophia Antipolis, membre du LAPCOS (EA 7278)

Barbara Cassin                        philologue et philosophe, CNRS (Centre Léon Robin de recherches sur la pensée antique, Labex TransferS), Collège International de philosophie

André Charrak            maître de conférences en philosophie à l'Université de Paris 1 - Panthéon-Sorbonne et membre de l'UMR 5037 au CNRS

Chantal Deltenre        ethnologue et confondatrice de l'association Ethnologues en herbe

Philippe Descola         professeur au Collège de France – chaire d’anthropologie de la nature

Stéphane François       maître de conférences à l'IPAG de l'université de Valenciennes

Maurice Godelier        anthropologue et directeur d’études à l’EHESS (CREDO – UMR 7308)

Bernard Lahire                        professeur de sociologie à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon

Jean-Loïc Le Quellec  directeur de recherche au CNRS, Institut des Mondes africains (IMAf, UMR 8171 CNRS)

Bernard Sergent          agrégé d'histoire, docteur en histoire et archéologie ; historien, préhistorien, mythologue

Fabien Truong             sociologue, professeur agrégé à l'Université de Paris 8

Le samedi 6 juin 2015, de 9h30 à 16h30, à La Commune – CDN d’Aubervilliers, l’équipe du théâtre et les élèves du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers organisent un colloque, intitulé « L'anthropologie pour tous ». Son but est de montrer que l'enseignement de l'anthropologie constitue une réponse plus constructive et plus sereine aux préoccupations actuelles que celles - que nous croyons réductrices -, de l'enseignement du fait religieux et des cours de morale laïque. 

Il sera présenté et animé par les élèves du Projet Thélème du lycée Le Corbusier, qui interviendront en fin d’après-midi, pour illustrer la possibilité d’une anthropologie pour tous. Son public ne sera pas un public de spécialistes : la compagnie, variée, sera composée de jeunes, de leurs parents, d'habitants d'Aubervilliers, d'intellectuels qui soutiennent notre projet, et de tous ceux que l'appétit d'un savoir non intimidant conduira jusqu'à nous. 

Chaque peuple et chaque société a sa propre vision du monde. Ces conceptions sont extrêmement différentes et parfois contradictoires. Chacune prétend à l’universalité, aucune ne l’atteint réellement. Les propositions fleurissent actuellement pour refonder l’unité nationale par un enseignement renforcé des valeurs républicaines. Mais celui-ci ne saurait se passer d’une élucidation de leurs fondements philosophiques et historiques. Au lieu de s’installer dans le dogmatisme scientiste d’une raison occidentale certaine de ses représentations, de ses croyances et de ses valeurs, mieux vaudrait accepter la position – seule intellectuellement conséquente – d’un comparatisme informé.

Aborder le répertoire des mythes (c’est-à-dire des manières dont l’humanité représente et explique le monde et la condition humaine) nous paraît, à cet égard, la seule manière de rendre effectif un enseignement laïc des cultures. Choisir, comme les réformes en cours le proposent, d’enseigner le « fait religieux » reviendrait à réduire la diversité mythologique aux seuls trois monothéismes, en ignorant, du fait d’un ethnocentrisme dommageable, que toute explication mythique n’est pas nécessairement religieuse. Le concept de « fait religieux » est donc une universalisation artificielle et factice.

Enseigner les mythes en adoptant la position comparatiste, ni subjectiviste, ni communautariste, est la condition sine qua non d’une laïcité en acte. Comment admettre en effet qu’on puisse construire une identité universelle sur une seule interprétation du monde ? On comprend dès lors pourquoi la morale laïque est une contradiction dans les termes, et pourquoi la République gagnerait à lui préférer un enseignement des cultures. 

Au lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, nous avons commencé à réfléchir à la mise en place d’un tel enseignement. Nous en sommes aux débuts d’une aventure que nous croyons féconde et que nous continuerons l’an prochain. Cela dit, et parce que les décisions ministérielles installent, dès septembre 2015, un « nouvel enseignement moral et civique », nous croyons nécessaire de réfléchir aux conditions d’un infléchissement de ces décisions, que nous croyons devoir être analysées et discutées. Un enseignement structuré de l’anthropologie, dans le primaire comme dans le secondaire, permettrait une appréhension rationnelle et dépassionnée des innombrables façons de voir le monde. Plus généralement, un enseignement renforcé des sciences humaines et sociales devrait permettre de lutter contre deux maux qui affligent notre époque : le hors-sol et l’amnésie, à l’origine de bien des égarements. L’enseignement de l’anthropologie s’inscrit donc dans un plus vaste projet de réactualisation de l’enseignement des humanités. L’histoire, la géographie, les langues (dans leur dimension culturelle et pas seulement comme médias techniques ; les langues mortes autant que les langues vivantes), comme la sociologie et l’anthropologie permettent de comprendre ce qui fait notre humanité, dans sa diversité et sa complexité.

>>>>>>>>>>>>>> 

PROGRAMME DES INTERVENTIONS 

Matin (9h30 / 13h)

Maurice Godelier

Joël Candau

Bernard Sergent

Bernard Lahire

Après-midi (14h / 18h)

Philippe Descola

Barbara Cassin

André Charrak

Stéphane François

Fabien Truong et Ethnologues en herbes

Le Projet Thélème au théâtre de l’anthropologie

Jean-Loïc Le Quellec (conclusion)

http://projet-theleme.wix.com/lanthropopourtous#!Le-colloque-du-6-juin/cmbz/54fdf3a30cf27b8ab25367c5

 Le colloque du 6 juin  L’anthropologie pour tous

Samedi 6 juin 2015, de 9h30 à 18h    La Commune – CDN d’Aubervilliers

2, rue Edouard-Poisson, 93300 Aubervilliers

Tél. : 01 48 33 16 16

Entrée libre et gratuite

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.