Coronavirus: la vie d'abord

Face à la flambée épidémique du Coronavirus, il nous faut faire passer la vie devant toute autre considération, au contraire du gouvernement. Face à un pouvoir qui a tant menti et si cyniquement, dont l'action est si faible ou si en retard qu'elle en est nuisible, il nous faut montrer notre responsabilité et notre humanité : la vie d'abord.

La situation en Italie semble dramatique et rappelle celle que la Chine a connu à Wuhan quelques semaines à peine auparavant. Le personnel médical italien pratique la médecine de guerre[1] et se retrouve à devoir refuser les soins intensifs à certains malades par manque de matériel. Il en résulte des morts, beaucoup de morts, ainsi qu’une épouvantable situation de stress physique et psychologique sur les personnels[2]. Et leur situation s’aggrave avec 200 morts par jours.

Notre situation risque d’être similaire d’ici quelques jours, si nous n’y sommes pas déjà. Certains hôpitaux dans l’Est et même la grande Pitié Salpêtrière annoncent être proches de la saturation[3]. Cela voudra dire que les patients atteints d’autres maladies ou d’un âge plus avancé ne pourront plus être soignés. Le personnel médical, malgré son courage, n’aura pas d’autre choix que de les laisser mourir pour espérer en sauver d’autres.

Pendant ce temps, Macron et le gouvernement temporisent en espérant que ça passe. Des scientifiques décrivent la fermeture proactive des écoles comme l’une « des interventions non pharmaceutiques les plus efficaces » contre une épidémie[4]. Mais ils ne les ont pas fermées[5] et risquent de ne le faire que trop tard. Ils ont même incité les gens à sortir au théâtre[6] et commencent à peine à envisager le report des élections municipales[7]. C’est une politique criminelle qui conduira inévitablement à des morts en grand nombre. Cyniques et menteurs, ils « informent et rassurent »[8] pour que l’économie continue de tourner et tant pis pour ceux qui vont crever. Mais ils n’informent pas et ne rassurent pas. Même ça ils en sont incapables.

Ils ont tellement menti et tellement violemment, qui peut les croire ? Souvenons-nous que l’acte d’Anas (immolé par le feu devant un Crous) n’était pas un acte politique[9].  Que la noyade de Steve n’a pas de lien avec l’intervention de la police[10]. Qu’il n’y avait pas d’amiante à Lubrizol[11] et que Sibeth Ndiaye serait restée à Rouen[12]. Même s’ils se mettaient soudainement à dire la vérité et défendre l’intérêt général avec ardeur, ces gens ont trop menti pour pouvoir être crus.

En face, l’opposition est à l’agonie. On attendrait d’elle qu’elle mette la pression sur le gouvernement pour obtenir quelque chose, comme elle a su le faire brillamment sur Aéroports de Paris[13]  et en partie sur les retraites. Elle pourrait obtenir au moins la suspension du travail parlementaire le temps de la crise voire, avec un peu de chances, quelques moyens pour les hôpitaux ou la réquisition des cliniques privées.

La triste réalité, c’est que le pays tout entier est en catatonie. Nous verrons bien ce que dira Macron ce soir, mais il ne faut rien attendre d’en haut car rien n’en viendra, ou trop peu, ou trop tard, ou du pire. Macron n'envisage-t-il pas l'utilisation de l'article 16 qui lui conférerait des pouvoirs exceptionnels, comme s'il n'en avait pas déjà assez ?

C’est donc aux gens d’être responsables. Après tout, leur pouvoir leur vient de nous, alors exerçons le déjà sur nous-mêmes en attendant de les avoir remplacés : exercez votre droit de retrait, gardez vos enfants à la maison, posez vos congés, travaillez à distance (pour ceux qui peuvent), ne prenez pas les transports, n’allez plus au spectacle ni au stade, bref prenez vos distances d’avec la société. Enfin et c’est terrible à dire, je pense qu’il ne faut pas aller manifester, y compris le 14 mars.

Contrairement au gouvernement, soyons capables d’humanité. Manifester dans un moment épidémique si grave, c’est contribuer à envoyer des gens en soins intensifs et potentiellement certains à la mort. Le retrait de la réforme des retraites attendra un peu, la démission de Macron aussi, la vie d’abord.

[1] https://www.les-crises.fr/recommande-coronavirus-au-coeur-des-tenebres-en-italie-en-premiere-ligne-dans-la-guerre-contre-le-coronavirus/

[2] http://www.siaarti.it/SiteAssets/News/COVID19%20-%20documenti%20SIAARTI/SIAARTI%20-%20Covid19%20-%20Raccomandazioni%20di%20etica%20clinica.pdf

[3] https://www.bfmtv.com/sante/nous-sommes-satures-a-paris-la-pitie-salpetriere-a-ouvert-une-unite-dediee-aux-malades-du-coronavirus-1872340.html

[4] https://www.sciencemag.org/news/2020/03/does-closing-schools-slow-spread-novel-coronavirus

[5] https://www.huffingtonpost.fr/entry/meme-au-stade-3-du-coronavirus-les-ecoles-ne-seront-pas-toutes-fermees_fr_5e621028c5b691b525f09931

[6] https://people.bfmtv.com/actualite-people/emmanuel-et-brigitte-macron-au-theatre-pour-inciter-les-francais-a-sortir-malgre-le-coronavirus-1870852.html

[7] https://www.lejdd.fr/Politique/coronavirus-lelysee-envisage-maintenant-le-report-des-municipales-3954939

[8] http://www.leparisien.fr/politique/coronavirus-pourquoi-emmanuel-macron-va-s-adresser-aux-francais-12-03-2020-8278125.php

[9] https://www.publicsenat.fr/article/politique/etudiant-immole-par-le-feu-je-ne-pense-pas-qu-on-puisse-dire-que-c-est-un-acte

[10] https://www.liberation.fr/france/2019/07/31/mort-de-steve-pourquoi-le-rapport-de-l-igpn-seme-le-trouble_1743092

[11] https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/incendie-de-lubrizol-il-est-retombe-une-pluie-de-poussiere-d-amiante-149357

[12] https://www.lepoint.fr/politique/usine-lubrizol-de-rouen-moi-je-serais-restee-dit-sibeth-ndiaye-03-10-2019-2339217_20.php

[13] https://www.marianne.net/economie/abandon-de-la-privatisation-d-adp-les-francais-sont-de-moins-en-moins-convaincus-par-le

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.