MAIS QUI SONT LES VRAIS CASSEURS ?

Le Président Macron et son gouvernement se plaignent des dégradations et des violences lors de certaines actions des gilets jaunes. Ils dénoncent des casseurs. Les plus courageux manifestent ou participent à des blocages, les plus en colère deviennent violents : leur violence est-elle légitime ? les vrais casseurs ne sont pas les gilets jaunes, le peuple est en état de légitime défense.


gilets jaunes à Paris © Certains droits réservés (CC BY-NC-ND 2.0) par NightFlightToVenus (https://www.flickr.com/photos/131085807@N07/) gilets jaunes à Paris © Certains droits réservés (CC BY-NC-ND 2.0) par NightFlightToVenus (https://www.flickr.com/photos/131085807@N07/)
Les dégradations de l'Arc de Triomphe ont entrainées une vive émotion au sommet de l'Etat, mais quand des salariés se suicident le président et son gouvernement n'ont aucune réaction : les salariés ne sont rien. N'a-t-il pas déclaré  : « Une gare, c’est un lieu où l’on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien » or beaucoup de salariés prennent le train... son mépris des salariés est confirmé par une autre de ses déclarations :

« Sur les dossiers que j’ai, il y a la société Gad. Vous savez ? Cet abattoir. Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »
J'ai une collègue qui a travaillé dans un abattoir et elle n'est pas illettrées du tout ! elle est juste courageuse, elles sont toutes courageuses pour travailler dans des conditions très pénibles.

Alors si je pouvais m'adresser au Président Macron, voici ce que je lui dirais :

Le portrait de Marianne de l'Arc de Triomphe est cassé mais c'est vous Monsieur le Président qui avez porté les coups à la France en bradant aux premiers étrangers venus nos grandes entreprises, nos aéroports, nos barrages, la forêt amazonienne de Guyane (projet "montagne d'or" et les fonds marins au large (à Total). Bientôt ce sera la Française de Jeux...

Que n'avez-vous donc pas cassé, Monsieur le Président des riches ?

- vous avez cassé le code du Travail lorsque vous étiez Ministre de l'Économie, facilitant ainsi les licenciements le plus injustes et le travail précaire.

- vous videz les caisses de l'État en accord des subventions inutiles mais coûteuse à des entreprises qui n'investissent pas mais continuent de jeter à la rue leurs salariés.

- les exonérations de charges ne sont qu'un vol dans les caisses de solidarités instituées par les travailleurs et pour les travailleurs.

- vous avez cassé le peu de solidarité imposée aux riches en supprimant l'ISF

- vous avez cassé la vie des travailleurs en les rendant pauvres et celle des retraités en leur enlevant la possibilité de vivre décemment.

- vous cassez tous les services publiques :

- vous cassez les services de santé par la fermeture des hôpitaux et des maternités alors que la population augmente, laissant les femmes accoucher pendant leur transport avec des risques mortels

- vous cassez l'Éducation nationale en ne lui donnant pas les moyens de sa tâche primordiale pour l'avenir du pays vous méprisez les enfants de "ceux qui ne sont rien".

- vous cassez la Justice en la privant de moyens et en fermant les tribunaux d'instance qui sont les plus proches du peuple

- vous cassez la Police avec des promesses non tenues, laissant les policiers souffrir du manque d'effectifs et de locaux délabrés, provoquant le suicide de nombreux policiers

- vous cassez l'emploi par le licenciement de fonctionnaires utiles, ne laissant à celles et ceux qui sont en place que le "burn out" comme avenir

- vous tentez de casser l'agriculture paysanne en favorisant l'agriculture industrielle, provoquant le suicide de milliers d'agriculteurs

Mais avec un entêtement aveugle et sourd vous persévérez dans votre entreprise de casse social pour livrer la France au bon vouloir du "Marché" et vendre tous les biens publics aux financiers les plus offrants.

Alors la casse en marge des manifestations de gilets jaunes n'est que la monnaie de votre pièce. Vous pensiez vraiment que les français allaient supporter vos violences sans rien dire ? si vous êtes sadique nous ne sommes pas masochistes !

Je vous l'accorde certaines démolitions et violences faites au peuple étaient déjà en cours avant votre prise de pouvoir, ce qui est nouveau par contre, c'est votre acharnement dans cette entreprise de casse sociale aux profits des plus riches et des corrompus qui vous soutiennent. Du temps de François Hollande les gens du peuple sont des "sans dents" (ils existent comme ça) mais avec vous ils ne sont rien, ils n'existent pas sauf pour prélever des taxes en tous genres sur leur dos.

Aller ! je vais vous encourager un peu quand même, Monsieur Emmanuel Macron, je fais un vœux : que vos réformes aboutissent ! car elles vont aboutir à la Révolution : "qui sème le vent récolte la tempête" nous dit un vieux proverbe toujours vrai...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.