Rémi Salvador
Lycéen en terminale
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 déc. 2019

Rémi Salvador
Lycéen en terminale
Abonné·e de Mediapart

Bloqué dans un rêve lucide

Ça vous est déjà arrivé de douter de la réalité ? Moi tout le temps, depuis toujours. Je vous raconte...

Rémi Salvador
Lycéen en terminale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En prenant du recul, je me rend compte que j’ai toujours remis en question ce que je vivais : je dois avoir un souci avec la réalité. Et c’est pas juste un souci d’ado qui fume de temps en temps et qu'est complètement déconnecté de la réalité puisque ça remonte à quand j’étais tout petit.

Je disais qu’on était des cassettes.
extrait de "Visions de la Terre et de l'Espace", format physique (mon carnet quoi) © Rémi Salvador

J’adorais le cinéma, les films, regardais en boucle toujours les même : Toy Story, Indiana Jones, Star Wars, les Goonies... Si bien qu’il me paraissait logique d’être le personnage de mon propre film, ou de celui de quelqu’un d’autre, et que tout ce qu’on vivait c’était des scènes de films que des gens regardaient sur cassette.

Je me souviens tenter vainement d’expliquer mon raisonnement aux autres. Oui, vainement, parce que la phrase “on est des cassettes” n’avait aucun sens, mais j’arrivais pas à le dire autrement. Du coup dans ma tête ça donnait une cassette avec une tête et des membres (tentative de représenter ça juste là à droite, regarde).

Aujourd’hui encore je m’interroge constamment sur l’existence,

en m'appuyant sur les rêves.

    Certains rêves sont vécus avec autant d’intensité que des vrais jours de la vraie vie. Ça fait kiffer les rêves : des histoires parallèles à nos vies, qui ont des connexions, des détails similaires, des émotions fortes et qui sont généralement bien plus intéressantes, passionnantes que la supposée “vraie vie”. Ces histoires, c’est en quelque sorte ces scènes de film que les autres pourraient voir si on était des cassettes.

    Je me suis donc penché sur la pratique des rêves lucides. Un rêve lucide, en gros, c’est un rêve où tu parviens à prendre conscience que tu rêves, et à partir de là tu peux contrôler ce que tu veux, et vivre pendant quelques dizaines de minutes une sorte de vie améliorée + + où t’as le pouvoir de faire ce que tu veux.

    Certaines méthodes sont préconisées pour parvenir à prendre conscience de la condition de rêve. Il faut, au cours de la journée prendre des repères, des habitudes qui seront, par la force des choses répétées dans les rêves et qui nous feront prendre conscience de si l’on rêve ou pas.

    Il est par exemple conseillé de regarder une horloge tous les quarts d’heure (car les aiguilles des horloges sont souvent déréglées dans les rêves), ou de regarder ses mains (car elles y sont généralement déformées).

    Je prenais donc l’habitude de regarder mes mains 3 fois par heure pour constater la réalité de la vie que je vivais. Par chance, j’ai fait ce même test dans un rêve : sauf que mes mains étaient tout à fait normales. Je me suis dit “stylé, je rêve, mais attend : mes mains sont parfaitement normales”. Après j’ai pu faire ce que je voulais, mais j’étais un peu craintif à l’idée de faire des trucs vraiment dingues genre m’envoler ou aller voir ce que cache la Zone 51. Mes possibilités étaient donc restreintes malgré le fait que je sache que je rêve : j’étais dans une réalité parallèle où tout semblait parfaitement logique, comme si je vivais vraiment une journée de vie.

    Les tests ne fonctionnent donc pas, et à partir de là la frontière entre rêve et réalité est complètement détruite : comment savoir ? Demander aux gens que l’on côtoie ? inutile, si on rêve, comment être sûr de la véracité de leurs propos ? Se faire pincer ? Ça sert à rien, je ressens parfois des contacts forts dans mes rêves, je peux donc y ressentir la douleur. A partir de là, plus rien ne sépare rêve et réalité.

   Là, maintenant, qu’est ce qui me dit que je ne suis pas dans un rêve ? Qu’est ce qui me dit que je vais pas me réveiller et constater que “Mediapart” n’existe pas, que ce blog non plus, qu’on est toujours en 2017, que j’ai jamais eu cette paire de Reebok qu’est magnifique ? Comment savoir ?

Le fait que j’en doute peut aider ? On peut douter dans un rêve, donc non, ça aide pas. 

    “Je pense donc je suis” et par conséquent j’existe ? Bah pareil, c'est bien beau la philo mais ça répond pas à la question de savoir si oui ou non on est dans un rêve.

    Ça pose tout un tas de souci : si tout cela n’est qu’un rêve, faut-il continuer d’essayer d’évoluer, d’être sage, d'apprendre, de faire des choses sensées, de vivre avec les autres ? 

    En fait je crois qu’on peut pas savoir. Et c’est peut-être ça en fait, la vie, c’est qu’on sait pas. On sait pas, on sait qu’on saura pas, mais on force à essayer de savoir. Quel acharnement.

Je veux pas blasphémer, mais il me semble que les religions tentent d’expliquer tout ça par des forces supérieures, un être omniscient qui sait à notre place, et comme ça nous on a plus besoin de chercher à savoir.

Mais là pareil : si c’est un rêve, alors les religions existent-elles ou est ce que c’est dans ma tête ? Et puis du coup, c’est quoi exister ? C’est pénible toutes ces questions, j’vous jure c’est compliqué d’y répondre. Il existe une réponse ? 

Je me rend compte que je tourne en rond dans ce texte, que je cherche une réponse à la vie, et qu’en fait le consensus s’accorde à dire que c’est LA question qui, par définition n’a pas de réponse vu qu’elle est la racine de toutes les autres.

Tout pleins de questions, mais si j’en crois les anciens c’est normal, on passerait apparemment tous par là à l’adolescence, et chacun se démerde dans son coin pour trouver des pistes de recherche, et faudrait pas s’inquiéter. Mais c’est ça le souci : c’est inquiétant de pas savoir, merde, ça vaut vraiment le coup d’y croire en la vie ?

de toute façon rien n’a de sens rien n’a d’importance à part le bonheur donc vivons à fond vivons heureux vivons épanouis, et vivons libres.

A dimanche prochain les “humains”.

Je vous laisse sur cette citation de Roman Frayssinet :

Roman Fraissynet, interview Sandwich de Konbini (et jsuis con c'est pas "en cause" mais "en question" désolé)

(à noter que la lettre W n’est pas utilisée une seule fois dans ce billet, à part dans cette phrase bien sûr.)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Transparence et probité
Le n°2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Journal
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart