LE MEPRIS!

Législatives de Villeneuve-sur-Lot : Communiqué après élimination au 1er tour.

 

LE MÉPRIS!

 

 

Depuis Jules César et sa Guerre des Gaules, ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire.

Mon avis ne vous intéresse donc pas !

Raison de plus pour que je vous le donne ! 

Avec Anne COLAS ma suppléante et les groupes d’appui des insoumis de notre circonscription, nous avons diffusé un communiqué collectif dont la seule et unique « consigne » pour le second tour des législatives reste sans appel :

« Pas une voix insoumise ne doit se porter sur le Front national. » 

Je souhaite y ajouter mon opinion personnelle, une opinion qui n’engage que moi.

J’ai consacré quinze ans de ma vie à lutter contre la corruption de la haute Administration fiscale qui gangrène peu à peu tous les échelons de la hiérarchie.

Pour plus de justice dans l’application de la loi fiscale, déjà injuste !

Pour le respect des règles élémentaires de la déontologie ! 

J’ai pris le risque de sacrifier ma carrière, ma retraite, ma vie familiale, ma santé physique et mentale et même ma réputation mise à mal par les valets des puissants. Je renais à peine de mes cendres et je ressens le devoir de me prononcer plus clairement. 

Le danger de l’extrême droite me paraît momentanément écarté, tant au plan national où le F. Haine ne disposera même pas d’un groupe à l’Assemblée qu’au plan local. En tout état de cause, il appartient aux pompiers pyromanes d’éteindre l’incendie allumé durant des décennies par leurs politiques libérales.

L’urgence aujourd’hui, c’est de faire barrage au danger imminent qui nous guette avec le pouvoir absolu d’Emmanuel MACRON, nouveau Jules César : un pouvoir antisocial sans précédent dans l’Histoire, un pouvoir antidémocratique et mortel pour l’écologie.

Je refuse donc de cautionner la candidature « En Marche » d’Olivier DAMAISIN qui se range délibérément du côté des fossoyeurs du Code du travail et des libertés publiques, sous l’autorité d’un Président qui garde toute sa confiance à l’égard des membres corrompus de son Gouvernement. C’est un cocktail explosif !

Pour autant, dans ce refus, je ne rejoins pas Jean-Louis COSTES, député sortant LR dont les basses attaques ad hominem contre DAMAISIN ajoutent le déshonneur à la défaite. 

Mon choix est clair : je vote BLANC !

Et je respecte la liberté de choix des électeurs.

 

Rémy GARNIER, candidat insoumis.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.