COMMISSION D'ENQUËTE PARLEMENTAIRE

 

amélie ment

 

Amélie VERDIER, Directrice de cabinet de Jérôme CAHUZAC, ex-Ministre délégué au Budget, reconduite dans ses fonctions auprès de Bernard CAZENEZUVE, s'exprime devant les députés enquêteurs le 21 mai 2013 en fin d'après-midi.

Amélie  ment comme elle respire !

 Elle ment par action.

Elle ment par omission.

Elle distille le mensonge par insinuations malveillantes.

 C’est une nécessité alimentaire dans son monde mental coupé de la base et de ses réalités brutales. Comme l’a si bien dit Jacques PRÉVERT:

Le monde mental ment monumentalement!

 Curieusement maintenue à son poste après le départ de Jérôme CAHUZAC qui l’a nommée Directrice de son cabinet, elle doit se montrer à la hauteur dans l’art de mentir « vrai ». À l’instar de son mentor menteur, elle ment donc les yeux dans les yeux, sous la foi du serment, en bloc, en détail, dans l’ordre et en désordre, devant les enquêteurs de l’Assemblée nationale. Mais sa prestation pitoyable sur le fond comme en la forme nous ferait presque regretter le Maître.

 Plutôt que de se taire,

Amélie ment alimentairement



Voir audition rémy garnier du 12 juin 2013: lcpan.fr replay


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.