Rémy P.
Etudiant en sciences politiques, histoire et sociologie.
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 nov. 2013

«Appel à une Journée de Solidarité Internationale pour le Peuple Grec!»

Très tôt, ce matin, la police anti-émeute, après avoir encerclé l'ERT, a évacué de force le siège de la télévision publique grecque, suite à une occupation de 5 mois de ses salariés et journalistes.

Rémy P.
Etudiant en sciences politiques, histoire et sociologie.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Très tôt, ce matin, la police anti-émeute, après avoir encerclé l'ERT, a évacué de force le siège de la télévision publique grecque, suite à une occupation de 5 mois de ses salariés et journalistes.La décision brutale de fermer l'ERT début juin 2013 avait été déclarée illégale par le Conseil d'Etat. Depuis plusieurs mois, le gouvernement mène une politique très répressive à l'égard de tous mouvements sociaux et de résistance. C'est pourquoi, Solidarity4all lance cet appel que j'ai traduis en français :

« Brisons les menottes qui enchainent la démocratie et la liberté !

Samedi 9 novembre – partout,

« Le procuteur a déclaré que la personne responsable de l'inventaire de l'ERT est maintenant le général de brigade des forces de police ». Jeudi 7 novembre 2013 

A 4h20 du matin, aujourd'hui, le jeudi 7 novembre, la police a fait une descente dans les bâtiments de l'ERT – la télévision grecque où ses employés ont continués d'émettre depuis cinq mois après sa coupure inconstitutionnelle – ce qui marque jusqu'à présent le point culminant de la campagne en faveur de la « loi et l'ordre » du « régime d'exception » grec.

Après les raids de la police dans les communautés de Chalkidiki, qui résistent à la construction d'une mine d'or et à la destruction de leurs terres et forêts ; après les ordres d'enrôlement de force à l'encontre des professeurs grévistes des travailleurs dans les transports et les ports il y a un an, le gouvernement a lancé un nouvel assaut contre la démocratie, contre la résistance du peuple grec. La semaine dernière, le mouvement de solidarité sociale a subit pour la première fois des raids de la police à l'encontre des activités de solidarité populaires ; entre autre dans la Clinique Sociale Métropolitaine (Athènes) et au Without Middlemen Bazaar à Oraiokastro (Thessalonique).

Aujourd'hui, en plus du raid à l'encontre de l'ERT, le gouvernement publie des ordres disciplinaires contre le personnel des universités qui sont depuis 9 semaines en grève, défendant leur emploi et résistant à la destruction des instituions de l'éducation secondaire, les forçant à être au chômage temporaire.

En même temps, le régime illégitime du gouvernement pro-Troïka, jour après jour, viole et démantèle toute procédure constitutionnelle et démocratique et instaure un coup d’État. Une telle apogée d'autoritarisme a lieu alors que la Troïka visite le pays, afin d'élaborer avec le gouvernement grec les prochaines mesures d'austérité.

Pour toutes ces raisons, un rassemblement en face des bâtiments de l'ERT a été lancé aujourd'hui à 4 heures de l'après midi. Il y a aussi des appels à une mobilisation de masse ce samedi 9 novembre, en association avec la Journée Internationale de Solidarité contre l'Extraction de l'Or à Chalkidiki, et contre la répression des luttes sociales par le gouvernement grec.

« Les forces de police viennent à l'instant de rentrer dans les studios de la radio grecque... C'est n'est pas seulement pour l'ERT. Ce n'est pas seulement pour nos emplois. Mais c'est pour la Démocratie elle-même... Ne voyez pas de légalité... Pour la défense de la Démocratie, pour se tenir chacun les mains dans la main, pour notre dignité et honneur, pour se tenir côté à côté...parce que nous nous sommes rencontrés ensemble dans la même rue, parce que nous avons combattu lors des mêmes luttes... nous vous demandons de venir maintenant au quartier général de l'ERT... La voix de la radio grecque se tait maintenant ! »

Les derniers mots d'un présentateur de l'ERT. Nous appelons chacun de vous à participer samedi 9 novembre à la journée internationale contre l'extraction de l'or à Chalkidiki et à l'organiser des actions de solidarité pour l'ERT, les employés des universités et les activités de solidarités sociales, contre le Coup d'Etat du régime de la Troïka.

Pour une Démocratie Réelle et une Emancipation Sociale,

Solidarité – Résistance – Subversion.

Solidarité pour Tous,

+33 210 3801 921

international@solidarity4all.gr »

Appel original:

 http://www.solidarity4all.gr/news/call-international-day-solidarity-greek-people

Pour savoir ce qui s'est passé ce matin à l'ERT, je vous renvoie à cet excellent blog: 

http://www.greekcrisis.fr/2013/11/Fr0294.html

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi