Le gouvernement fait arrêter le secrétaire départemental de la CGT 93

Ce jeudi 31 octobre, une trentaine de syndicalistes de la CGT qui manifestaient aux alentours de la préfecture de Bobigny lors de l'annonce des 23 mesures pour la Seine-Saint-Denis ont été encerclés et violentés par la police.

Pendant que le premier ministre Edouard Philippe et cinq ministres du gouvernement Macron annonçaient en grande pompe ce jeudi 31 octobre à la préfecture de Bobigny un « plan d’action pour la Seine-Saint -Denis », une trentaine de syndicalistes de la CGT qui manifestaient aux alentours ont été encerclés et violentés par la police. Le secrétaire de l’Union départementale, Hervé Ossant, a été interpellé, amené au commissariat et placé en garde-à-vue.

Leur crime ? Avoir déployé une banderole « Halte à la casse du service public » et des drapeaux rouges en marge des annonces gouvernementales.

Présent au moment de l’interpellation, un syndicaliste raconte : « Tout se passait bien. Tout à coup, un cordon de policiers s’est resserré sur nous et nous ont bousculé de manière violente. Ils ne voulaient pas qu’il y ait de banderole. Ils ont clairement pris à partie Hervé en interpellant le responsable pour nous intimider ».

Un rassemblement a immédiatement été convoqué devant le commissariat aux cris de « Libérez Hervé ! ». Parmi eux, des syndicalistes ont réagi. « C’est de l’intimidation pour nous empêcher de revendiquer, dans un contexte de multiplication des grèves et de préparation de la grève du 5 décembre ».

Cette répression contre les syndicalistes en dit long sur le contenu réel de ces « 23 mesures pour la Seine-Saint-Denis », dans le département le plus pauvre de France.

Les militants de Seine-Saint-Denis du Parti Ouvrier Indépendant Démocratique apportent leur soutien au secrétaire général de l’union départementale CGT du département et exigent sa libération immédiate et la levée de toutes les poursuites à son encontre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.