81 avenue Victor Hugo à Marseille

les14 et 15 nobembre à Marseille (Friche la Belle de Mai) © Willy Vainqueur les14 et 15 nobembre à Marseille (Friche la Belle de Mai) © Willy Vainqueur

Qui sont les « migrants » qui rallient l’Europe au péril de leur vie ? À quoi ressemble leur quotidien une fois le sol français atteint ? Olivier Coulon-Jablanka a croisé leur chemin, au 81 de l’avenue Victor Hugo d’Aubervilliers. Dans cet ancien Pôle Emploi occupé par quatre-vingts « sans-papiers », il a écouté, questionné et s’est vite convaincu de l’utilité de faire entendre l’histoire de ces hommes. Plutôt que de parler d’eux à la troisième personne du pluriel, il les a invités à monter sur scène et à faire usage du je. Ils sont huit à raconter l’exil, les raisons du départ, le prix à payer, l’espoir qui demeure malgré les épreuves et les désillusions. Ulysses des temps modernes, Mamadou, Inza et les autres retracent leur périple depuis la Côte d’Ivoire, le Burkina ou le Bangladesh, évoquant pudiquement les marches sous le soleil, les traversées sur les embarcations de fortune, les amis abandonnés au bord de la route. C’est avec un humour inattendu qu’ils pointent l’absurdité de la règle découverte à leur arrivée : pas de papiers sans emploi, pas d’emploi sans papiers. Pourtant, tous travaillent, au service de patrons aussi prompts à exploiter leur détresse que les passeurs. Par la fine entremise d’Olivier Coulon-Jablonka, qui trouve dans sa mise en scène la juste distance entre la réalité et sa représentation, ces « clandestins » sortent de l’ombre et nous éclairent d’une lumière profonde. Avec ce spectacle, ils jettent une édifiante bouteille à la mer, confiants dans la force d’un théâtre qui brise l’anonymat et rassemble.

À la tête du Centre Dramatique National d’Aubervilliers, Marie-José Malis passe régulièrement commande à des artistes de pièces d’actualité. Des œuvres qui s’élaborent en quelques semaines au contact des habitants de cette commune de Seine-Saint-Denis, au plus proche de leurs réalités. C’est après avoir sillonné la ville que le metteur en scène Olivier Coulon-Jablonka, le cinéaste Camille Plagnet et la dramaturge Barbara Métais-Chastanier ont trouvé leur sujet au 81 avenue Victor Hugo. Un sujet dont les récents événements ont rappelé la criante actualité.

Les dernières dates de ce spectacle ont lieu à Marseille dans le cadre de la dixième édition des Rencontres à l'échelle :

  • Quand ?
  • samedi 14 novembre à 20h30
  • dimanche 15 novembre à 16h
  • Où ? 
  • A la Friche La Belle de Mai - 41 rue Jobin - 13003 Marseille
  • Réservations : http://billetterie.lafriche.org/spectacle?id_spectacle=516 
  • Plus d'infos : http://www.lesrencontresalechelle.com/2015/spectacle/81-avenue-victor-hugo/

 

En écho au spectacle, deux rencontres/débats précendetn les représentations :

samedi 14 novembre à 18h
Du migrant au réfugié ?
Avec Fathi Bouaroua, Jean-Pierre Cavalié, Philippe Rodier, Haydée Sabéran.

dimanche 15 novembre à 12h30
Artistes et opérateurs culturels face à la question de l’hospitalité
Avec Mohammad Al Attar, Jean-François Chougnet, Fatih Gençkal, Francis Peduzzi et Olivier Py.

En entrée libre au Restaurant Les Grandes Tables de la Friche et difusées sur Radio Grenouille.

 

texte : Laurence Perez

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.