Les Rencontres à l'échelle de Marseille

Festival international pluridisciplinaire, Les Rencontres à l'échelle ont lieu chaque automne depuis douze ans. À travers les questions des migrations, des langues et du travail de mémoire, le festival est relié au cosmopolitisme de son port d’attache : Marseille. Édito de Julie Kretzschmar, directrice du festival.

Hospitalités de Massimo Furlan, les 25 et 26 novembre 2017 à la Friche la Belle de Mai (Marseille) © © Laure Cellier et Pierre Nydegger Hospitalités de Massimo Furlan, les 25 et 26 novembre 2017 à la Friche la Belle de Mai (Marseille) © © Laure Cellier et Pierre Nydegger

 

L’appel secret de ce qui existe autrement.1

Les Rencontres à l’échelle proposent un temps fort à Marseille, autour des écritures contemporaines attachées à dialoguer avec le monde, à le regarder depuis des fenêtres particulières.

Cette douzième édition accompagne la manifestation sensible d’une dimension plus collective, ouverte et plurielle que celle portée par chaque artiste. Elle réunit des oeuvres et des gestes qui, par leurs adresses et leurs allégories, participent à la possibilité d’un commun.Plus que jamais, ce festival est porté par le désir de faire récit, de solidariser entre eux les projets, de les partager en regard les uns des autres.

Les artistes invités, tels des vigies d’un monde en train de se défaire, héritiers de cartographies évanouies, inventeurs de ponts à construire ou à déplacer, incarnent ces distances qui nous séparent mais aussi celles qui permettent de nous relier.Certains d’entre eux reviennent au festival, signe d’une fidélité nécessaire ; d’autres constitueront des découvertes pour le public.Leurs oeuvres sont le fruit d’une aventure et d’un engagement artistiques qui, depuis de multiples cadres généalogiques, provoquent des soubresauts tangibles et salutaires.Chacune nous engage à questionner les histoires territoriales, les héritages culturels et religieux, les filiations naturelles pour (nous) proposer d’autres alliances et emprunter des chemins inhabituels.

Le désir de l’Autre, l’envie de s’entourer seront ici autant d’allées et venues entre des pays - la Suisse, le Liban, l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays-Bas, la Turquie, la Syrie, l’Égypte, l’Algérie. Autant de va-et-vient entre des narrations multiples et éclatées qui jamais ne cèdent à un imaginaire appauvri ou à des facilités marchandes. Dans ces temps incertains, gageons que ces déplacements soient autant d’appuis pour se hisser au monde.

Le soutien constant de nos partenaires publics, l’engagement des structures culturelles sur lesquelles s’appuie notre festival sont indispensables pour accueillir ces artistes.La curiosité et la soif d’échanges du public sont la raison d’être de ces Rencontres.

Julie Kretzschmar

1 — Patrick Chamoiseau définit ainsi cet ailleurs révélé par les élans migratoires qui, au-delà des souffrances vivaces et en dépit des replis réactionnaires, sont porteurs de promesses. In Frères migrants, éditions Seuil, 2017.


Les Rencontres à l'échelle — Marseille
du 15 au 26 novembre 2017
Montévidéo, Le Merlan - Scène nationale de Marseille, Friche la Belle de Mai, Cinéma Gyptis
programmation, informations, réservations : lesrencontresalechelle.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.