Pour continuer la REVOLUTION

J'en ai marre d'entendre parler de "droite" et de "gauche" ! A l'Assemblée Nationale, ça ne veut plus rien dire du tout et, dans le pays, on ne sait absolument pas qui peut légitimement se dire à droite ou à gauche. Il faut changer de vocabulaire : depuis 83, nous devons faire face à des ligues de partisans affichés du retour aux privilèges, de courtisans restaurateurs de ces mêmes privilèges, de politiciens antirépublicains et/ou antiparlementaires qui, pour écraser les peuples, pillent absolument tous les registres de la pensée progressiste énoncée au cours des trois cents dernières années. Aujourd'hui, on doit redevenir "révolutionnaire", non pas seulement au sens marxiste-léniniste, mais au sens des français de 1793. Il y aurait donc les "révolutionnaires" et les "contre-révolutionnaires". Ce serait plus clair. Je suggère donc à tous les socialistes frondeurs et à tous les gens de la "gauche de la gauche" de quitter leurs formations politiquement improductives pour former un mouvement "révolutionnaire" au sens le plus noble du terme pour brandir le drapeau qui fut tenu, entre autres, par Marat, Babeuf, Saint-Just et... Jaurès ! Une révolution, ça n'aménage rien et ça ne prend en compte aucune formation antérieure : ça fout tout en l'air et ça reprend tout à la base ! Les vrais révolutionnaires n'ont pas aménagé la monarchie : ils l'on abolie !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.