Vivement la sixième république

Bien penser à ce qu'il va falloir écrire dans la nouvelle constitution : RIC, quorum électoral,tirage au sort et censure de l'assemblée nationale

Vivement qu'on se débarrasse de cette cinquième république et de ces oligarques incompétents et nuisibles.

Pour la nouvelle constitution, outre l'instauration du RIC, il faudra bien penser à inscrire un quorum pour toutes les consultations électorales. Il faudra écrire, par exemple, que si une élection, de quelque nature qu'elle soit, n'attire pas 75 % au minimum du corps électoral concerné ou recueille plus de 45 % de votes blancs, elle sera annulée et devra être re-programmée. Les résultats de mai 2017 devraient nous avoir servi de leçon.

Dans l'entre deux, à chacun des niveaux, c'est le président du sénat ou un préfet qui serait chargé d'expédier les affaires courantes.

De la même façon, en ce qui concerne le sénat, on pourrait réclamer qu'il soit composé intégralement par tirage au sort dans le corps électoral âgé de 25 à 65 ans pour un mandat n'excédant pas deux ans et doté du pouvoir de censure sur l'assemblée nationale si les deux tiers des sénateurs en votent la censure.

Et puis, pendant qu'on y sera, il devrait être convenu que les communautés de communes, les régions et autres métropoles devront disparaître, mais c'est une évidence, à mon avis.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.