RENE FIORI
Abonné·e de Mediapart

220 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juil. 2015

MELANCOLIE CONTEMPORAINE ET SOUFFRANCE AU TRAVAIL -Extrait de l'ouvrage ELFRIEDE H., La femme aux épingles

RENE FIORI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La référence du livre ELFRIEDE H. La femme aux épingles suit cet extrait :

MELANCOLIE CONTEMPORAINE
Une mélancolie situationnelle

En passant d’un commentaire de la structure mélancolique pour le sujet psychotique, à celui des événements récents, passages à l’acte dans le milieu du travail, qui continuent de  défrayer la chronique des médias, il n’y a nul forçage de notre part, sinon celui de s’enseigner du premier pour aborder le second. Lacan nous y incite lorsqu’il examine le passage à l’acte de la jeune patiente de Freud, cas dit de la jeune homosexuelle[i]. La tentative de suicide de cette jeune femme qui enjambe le parapet, confronté au regard furieux de son père, alors qu’il la croise dans la rue au bras de sa compagne, n’a rien du passage à l’acte d’un sujet mélancolique. Car ce laisser-tomber, ce niederkommen, «  est essentiel à toute subite mise en rapport du sujet à ce qu’il est comme a »[ii]. Cette mise en rapport subite est bien la dynamique délétère que nous allons retrouver dans ce qui va suivre. Plus largement, la mélancolie est aussi l'index de notre époque comme le formule Gil Caroz : " Ce jogging permanent du sujet, de crise en crise, de contingence en contingence, le met en position de souris dans un labyrinthe, plutôt objet immergé dans le réel que sujet, dans une course folle entre choc électrique et récompense [...]. L'envers de ce mouvement d'accélération infinie est la fragilisation du lien social et la mise au rebut de tous ceux qui peinent à suivre ce rythme infernal. Ainsi, au delà des structures psychiques, cette duplicité du sujet, qui court et qui crève, fait écho au binaire clinique de la manie et de la mélancolie. La manie en tant que fuite en avant qui se paie en accélération du signifiant non lestée par l'objet. La mélancolie, chez les sujets qui, n'en pouvant plus de cette course, abandonnent tout et se mettent à incarner l'objet chu de l'Autre"[iii]

Le rapport France Télécom[iv]sera sur ce point notre référence. Car pour reprendre le binôme déflagration/combustion lente dont nous nous sommes servis dans la partie sur l'écrivain Raymond Roussel, ce qui s'est déroulé à grande échelle et en accéléré dans cet environnement, produisant une déflagration dans les médias, est aussi ce qui a lieu en sourdine en ce moment dans les groupes privés, tout comme dans les organismes publics, tel par exemple celui de la Santé. L'écart entre la déflagration de France Télécom et la combustion lente à laquelle nous assistons aujourd’hui dans les environnements de travail tient, justement, au rythme lent auquel on fait aujourd'hui digérer, macérer, au salarié sa situation de rebut en lui dissimulant qu'il a déjà perdu prise, c'est à dire qu'initiative et autonomie ont été expurgées des tâches qu'il doit exécuter. Les formules et les protocoles le lui confisquent en effet par avance, et l'adhésion qui est exigée de lui, sous toutes les formes, y compris les plus séduisantes, via par exemple la "culture d'entreprise", sont le masque d'une pente à la démission sur laquelle il s'engage et qu'il ne perçoit que lorsqu'il est poussé à incarner dans son corps, ce statut de déchet d'un calcul purement économique, ceci quand l'entreprise doit prendre des mesures, qui ont pour conséquence son exclusion, ou sa lente dégradation allant jusqu’à son déclassement réel, dans l'échelle des responsabilités, ce qui génère graduellement, progressivement, un sentiment d'exclusion......


[i]Freud S., « Sur la psychogenèse d’un cas d’homosexualité féminine », Névrose, psychose et perversion, op.cit.

[ii]Lacan J., Le séminaire, Livre X, L’angoisse, op.cit., p.130; voir aussi Miller JA, "Notice de fil en aiguille", Le sinthome, op cit, p211.

[iii] Caroz Gil, psychanalyste, membre de l'Association Mondiale de Psychanalyse et de la New Lacanian School, "Moments de crise", proposition de thème pour le congrès de la NLS en 2015", Mental N°32, Ce qui ne peut se dire-Ce qui s'écrit, Revue Internationale de Psychanalyse, EuroFédération de Psychanalyse, Paris, Octobre 2014.

[iv]Ce rapport est téléchargeable sur le site Souffrances Au Travail : http://www.souffrancesautravail.org/index.php?option=com_content&view=section&layout=blog&id=7&Itemid=64

© 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — École
L’univers sexiste, homophobe et autoritaire de Stanislas, le « meilleur » lycée de France
De nombreux témoignages et des documents obtenus par Mediapart montrent ce qui est proposé par ce prestigieux établissement catholique. Une quinzaine d'anciens élèves racontent les « humiliations » et les « souffrances » vécues. 
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Journal — Éducation
Dorlotée sous Blanquer, l’école privée prospère
L’enseignement privé n’a guère eu à souffrir du quinquennat écoulé, protégé par la figure tutélaire d’un enfant du système, le ministre Jean-Michel Blanquer lui-même. La gauche, tout à la défense d’un service public malmené, tâtonne sur sa remise en cause.
par Mathilde Goanec
Journal
Rapport du médiateur de Pôle emploi : ces règles qui pourrissent la vie des chômeurs
Sanctions « de plus en plus sévères et disproportionnées », « aberrations » derrière certaines mesures gouvernementales ou encore préconisations restées lettre morte : le médiateur national de Pôle emploi publie son rapport 2021, sans masquer son agacement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En convalescence financière, le bailleur social Semcoda distribue des primes à ses dirigeants
Malgré sa santé économique fragile, le plus gros bailleur social de la région Auvergne-Rhône-Alpes vient de distribuer à ses dirigeants des primes critiquables car elles intègrent des résultats exceptionnels liés à des ventes de logements. Les salariés, eux, n’ont pas perçu d’intéressement depuis plusieurs années.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu