René Thibaud
Abonné·e de Mediapart

126 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juin 2021

René Thibaud
Abonné·e de Mediapart

Ces esprits entêtés de chimères (1/2)

Ces esprits entêtés de chimères étaient bien ceux qui vivaient en plein dans la vérité. Élisée Reclus

René Thibaud
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Deux questions à Élisée Reclus. La première sur l'écologie.

Pour y entrer un extrait de  commune1871.org/  signé de Jean-Louis Robert, historien :

" La géographie d’Élisée Reclus est engagée. Il met en avant le caractère nocif des effets de la première mondialisation capitaliste qui se développe dans la seconde moitié du XIXe siècle. C’est désormais « le dollar qui est le maître des maîtres » et c’est par lui « que les hommes sont répartis diversement sur la face de la Terre, distribués ça et là dans les villes et les campagnes, dans les champs, les ateliers et les usines, qu’ils sont menés et malmenés de travail en travail, comme le galet de grève en grève ».

Élisée Reclus est tôt conscient que le développement capitalistique mondial remet en cause les grands équilibres planétaires. Il dénonce la destruction des forêts par leur surexploitation brutale : « La Terre devrait être soignée comme un grand corps, dont la respiration accomplie par les forêts se réglerait conformément à une méthode scientifique ; elle a ses poumons que les hommes devraient respecter puisque leur propre hygiène en dépend ».

Il dénonce aussi « la corruption des espèces », la multiplication des animaux domestiques hybrides du fait d’un productivisme consommateur mal conçu. Ainsi l’homme diminue la force de résistance aux maladies des animaux et en fait des « êtres artificiels ». Il dénonce enfin l’extermination des espèces, la disparition des oiseaux de Madagascar, des morses et cétacés des océans polaires, la restriction des espaces marins des baleines, les menaces encourues par les rhinocéros, les éléphants ou les bisons chassés et massacrés.

Poète, amoureux des sources et des montagnes, Élisée Reclus fait partie de la cohorte de ces hommes qui, dans leur diversité, montèrent en 1871 à l’assaut du ciel et dont l’action et la pensée sont d’une toujours si grande modernité. "

Voir les œuvres d'Élisée Reclus sur Gallica.bnf.fr   Voir aussi Élisée Reclus wikipedia

Peinture de Victor Brauner, Nageuse crépusculaire

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Tarifs des transports franciliens : Valérie Pécresse et le gouvernement se renvoient la balle
La Région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, a annoncé que le pass Navigo passerait de 75 à 90 euros si l'État ne débloquait pas des financements d'ici au 7 décembre. Alors que les usagers craignent la déflagration, la Région et l’État continuent de se rejeter la responsabilité.
par Khedidja Zerouali et Ilyes Ramdani
Journal — Europe
« La guerre entraîne la solidification des nations russe et ukrainienne »
Pour l’historien américano-ukrainien Serhii Plokhy, le conflit qui fait rage en Ukraine est une lutte de « libération nationale », dans laquelle les Ukrainiens sont « majoritairement restés unis », renforçant même leur identité. Il constate « l’ukrainisation » des populations du pays.
par Laurent Geslin
Journal — Travail
« Un employé mieux reposé est plus efficace » : la semaine de quatre jours à l’essai au Royaume-Uni
Jusqu’à fin décembre, des dizaines d’entreprises britanniques testent la semaine de quatre jours. L’idée de travailler un jour de moins pour un salaire et une productivité inchangés séduit les salariés, et bien souvent leurs patrons. Même si les réalités économiques peuvent les rattraper.
par Marie Billon
Journal — Outre-mer
Karine Lebon : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
Députée de La Réunion, Karine Lebon dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio