René Thibaud
Abonné·e de Mediapart

130 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 nov. 2022

René Thibaud
Abonné·e de Mediapart

Miss Matinik

Coup de cœur pour la série de Aïda N'Diaye sur france culture : Le métissage échappe-t-il à l'essentialisation ? https://contactsimprovisations.blogspot.com/2022/11/miss-matinik.html

René Thibaud
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Kalazaza, chabin poèl sû,
Bolon-m bouffi têtt man-nicou,
bougg pied bancroche moustache mangouss,
Macriau maigg épi zieu crabb,
Mal-ratt épi zoreille mouton,
Toutt ti crabb jan-m jattlé,
Negg à babiche entötillé,
Jan-m ti-pilon pied cayali,
Toutt vié Blanc poil assou ventt',
Boudin faibb assou patte cribiche,
Moune pied mapian-m épi patché chique,
Bougg trois majoll' genr' crapaulade,
Toutt qualité léssé-pou-compte
Té ka vini caille Sapotille,
Té ka fréquenté ti fi-a.

C'est là le début d'une des fables (j'adore!) de Gilbert Gratiant, grand artisan de la créolisation avant l'heure (1895-1985), dont je vais donner ici la traduction française qu'il a lui-même faite. Je veux rendre hommage ainsi à Jean-Luc Bonniol, Sam Coombes et Aïda N'Diaye, sans oublier de saluer la mémoire d' Édouard Glissant, pour la belle émission d'aujourd'hui. Nous ne sommes qu'une seule espèce, d'une infinie diversité, la préserver ce serait nous garantir un émerveillement infini !

Miss Martinique

Des kalazaza, des chabins aux cheveux rougeâtres,
Des bonshommes bouffis à tête de manicou,
Des gens au pied bancroche et à moustache de mangouste,
Petits crabes aux genoux rentrés,
Hommes harengs-saurs aux yeux de crabe,
Bougres du genre rat à oreilles de moutons,
Des Français grossiers à l'estomac poilu,
Des nègres à barbiche entortillée,
Des hommes ayant pilon pour jambe et pied de cayali,
Des hommes au ventre rentré sur pattes d'écrevisse,
Des hommes aux pieds pleins de plaies et de chiques,
Des bonshommes à triple menton du genre crapaud,
Et toutes sortes de laissés-pour-compte,
Venaient visiter Sapotille et fréquentaient cette fille-là.

Mais Sapotille était si belle,
Si jolie et si légère,
Qu'on l'eut dite de porcelaine.
Elle était cristal, elle était lumière,
Bulle de savon suspendue dans le ciel.
Elle était comme une fleur de pomme-de-liane
Comme une fleur de barbadine
Toute couverte de rosée.

Aussi lorsque la fille donna naissance
À trois paires de jumelles ensemble,
— Pensez donc, avec cette ribambelle de pères ! —
Six enfants plus belles que la beauté,
Plus belles que tout ce qui est beau :
Chatons, cabris, poulains,
Coccinelles, colibris,
Pour moi, je n'en fus pas surpris
Puisque la beauté qui descend
Tout droit de la Sainte Vierge
Du haut d'un ciel plein de petits nuages roses
Est comme une sorte de contagion.

Alors lorsque ces fillettes atteignirent
l'âge où les petites filles deviennent jeunes filles,
Toutes les six pareilles à leur mère,
Leur jolie maman Sapotille,
Ces Messieurs-et-Dames du Jury,
             Furent bien obligés
Au lieu d'une seule Miss Martinique
De couronner six Miss Martinique.

Bref lexique :
sapotille : fruit très savoureux à peau et à chair brunes
kalazaza : terme de dérision désignant certain type de métis quelque peu roussâtre
chabin, chabine : type de métis au teint clair, souvent aussi aux yeux gris, verts ou bleus, aux cheveux crépus ou frisés. Les gens de ce type passent pour avoir du caractère et de la volonté.
manicou : espèce de marsupial arboricole de mœurs nocturnes. Excellent gibier qui se fait rare. À cause de son caractère farouche on nomme d'après lui les gens empruntés, mal dégrossis et peu sociables.

L' émission
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/avec-philosophie/le-metissage-echappe-t-il-a-l-essentialisation-1377506 

Peinture par Frédérique https://www.jessicamwiza.com/post/nous-devrions-%C3%AAtre-soeurs
à voir sur le blog https://contactsimprovisations.blogspot.com/2022/11/miss-matinik.html

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte