Homère

L'auteur de Gréaume est passé hier. Il a fait un pas de côté pour voir avec moi le Sun Cloud au large du Golfe de Guinée. Le soleil taillant dans la splendeur des nues. Le soleil comme dans les premiers instants en train de refaire le monde. Il faudrait être Homère.

Gréaume n'a pas son pareil pour tenir un journal de bord. Comme une araignée. Pour coudre ensemble les lignes de l'espace et du temps sur lesquelles s'appuyer. L'infiniment petit d'une vie offre à l'immensité la chance d'un cœur sensible, d'un corps en alerte. Le rencontrera un jour Agathe, ils se reconnaîtront. Ils connecterons leurs terminaisons infimes. Ils n'auront pas à faire le pari de dieu ou de l'absurde. Ils continueront le roman, ils continueront la création. Chaque jour replié dans un coin de la toile ou dans la salle des cartes, sur le qui-vive.

L'éditeur serait un écrivain raté ? Mais bien sûr, et par bonheur ! Je n'hésiterai plus à le dire.

https://contactsimprovisations.blogspot.com/2020/09/homere.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.