Broussais, un nouveau quartier, mais pour qui ?

BNP Paribas Immobilier vient de lancer la commercialisation du programme « Esprit 14 - Paris Didot », situé entre la rue Raymond Losserand et la rue Didot, dans le nouveau quartier Broussais du 14ème arrondissement de Paris. Composé de deux résidences au style contemporain le projet proposera 120 logements de standing du studio au 6 pièces duplex.

BNP Paribas Immobilier vient de lancer la commercialisation du programme « Esprit 14 - Paris Didot », situé entre la rue Raymond Losserand et la rue Didot, dans le nouveau quartier Broussais du 14ème arrondissement de Paris. Composé de deux résidences au style contemporain le projet proposera 120 logements de standing du studio au 6 pièces duplex.

Considérant que ce terrain était propriété de l’APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris), sa nature publique aurait dû permettre de réaliser des logements accessibles à une majorité de Parisiens. Pourtant à la lecture des prix de vente, on constate rapidement que seules les personnes très aisées pourront devenir propriétaire à Broussais : le studio à partir de 260 000 euros, le 5 pièces à 1 020 000 euros…

La BNP Paribas justifie ce prix élevé par la présence des nombreux équipements publics prévus sur le site : « Le programme bénéficiera d’un espace de vie verdoyant, grâce à la création d’une promenade plantée de près d’un hectare. Proche de la rue d’Alésia et intégré dans un quartier commerçant et animé, «Esprit 14 » profitera également de l’agrément d’un espace culturel (réhabilitation de l’ancienne chaufferie qui accueillera expositions et ateliers artistiques) et d’une crèche. Facilement accessible, le programme est desservi par les lignes 13 et 4 du métro (stations Plaisance et Alésia), en liaison directe avec la gare Montparnasse et par la ligne 3 du tramway (station Didot). »

La question est simple : alors que des milliers de Parisiennes et de Parisiens des classes moyennes restent incapables d’accéder à la propriété et que 125 000 attendent désespérément un logement social, la collectivité doit-elle encourager ce type d’opération sur un terrain public? A mon avis non.

 

Site dédié au projet : www.paris-esprit14.fr  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.