Monsieur le pèze aux dents et son complice Val!

Un pèze aux dents minable de ce que l’on nomme encore la République, qui est le seul dans son pays à avoir eu ses émoluments enflés de près de 100 % (quand des travailleurs de la recherche, des cultivateurs, des enseignants, des artistes reçoivent moins que le SMIG)… Un pèze aux dents bling bling qui ne se sent bien que dans les endroits chics et cons des Champs Elysés, qui ferme les yeux sur les agissements et les multiples casquettes de son ministre du budget… Un pèze aux dents grossier, vulgaire et inculte…

 

sarkozy-censure-caricature.jpg

 

Un pèze aux dents qui de plus est méprisant, prétentieux au point de faire rire la planète entière… Un pèze aux dents qui détruit les acquis sociaux, qui fait payer les plus pauvres pour remplir les poches des plus riches… Un pèze aux dents qui n’a de cesse que de restreindre les libertés, de surveiller ses administrés… Un pèze aux dents qui cautionne les idées les plus stupides (l’achat des vaccins cet hiver)… Un pèze aux dents qui n’accepte la culture que lorsqu’elle est produite par les majors et les crétins qui gèrent le show-biz… Un pèze aux dents qui, via les mains crochues de ses loufiats, fait licencier les pauvres clowns grinçants qui seuls parvenaient à nous faire encore esquisser une sorte de sourire…

 

 

881929990.png

 

Monsieur Val que j’ai aimé dans ses spectacles avec P. Font, que j’ai vu progressivement tourner casaque dans ce Charlie Hebdo qui fut ma consolation dans les longues périodes de grisaille socialiste et chiraquienne, qui vira Siné (premier acte de soumission aux instances gouvernementales ?) et qui maintenant licencie D. Porte (l’un des observateurs les plus intelligents de notre société) et S. Guillon (que l’on pourrait comparer à Coluche pour le côté acerbe et rigolard)....

Monsieur Val savez-vous que vous vous préparez des lendemains qui ne chantent pas?

La révolte gronde…

La révolte frappe aux portes de vos palais bling bling…

Gare aux ventres creux !

Gare à ceux qu’ils reconnaissent comme des traîtres !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.