mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart mer. 10 févr. 2016 10/2/2016 Dernière édition

MARC LADREIT DE LACHARRIERE.... CELUI QUI TIRE LES FICELLES...


Marc Ladreit de Lacharrière patron de Fitch Ratings a été élevé au grade de Grand Officier le 1er janvier 2011. Marc Ladreit de Lacharrière, modestement présenté comme "président de société, membre de l'Académie des beaux-arts, président du conseil d'administration de France Muséums". (Merci Annie!)

 

Il ne m’a pas invité dans son ‘tit domaine, Lacha après la remise tambourinante de breloques…

Fallait qu’y coupe ses rosiers… Alors…

Moi je l’aimais bien quand t’y dirigeait Indosuez…

Les petits fours, pour les réunions du conseil d’administration, n’étaient pas mauvais…

Ah ! Fauchon… C’était pas pour les fauchés !

On alternait avec les visites chez les Bettencourt

Le bon temps quoi !

Lacha prodiguait ses conseils pour faire fructifier le patrimoine familial…

A l’Oréal, Lacha, on l’aimait bien !

 

Et pis c’était chouette ! On profitait aussi des largesses d’ Air France

C’qu’on a pû voyager !

Faut dire que Lacha il conseillait aussi l’avionneur… Administrateur qu’il était !

D’où quelques avantages pour découvrir du pays !

 

Qui pouvait refuser, alors, à Lacha une petite douceur ?

Il était si mignon quand il dirigeait le Crédit Lyonnais

Il nous présentât, un jour, un jeune chanteur prometteur qui venait de s’offrir un magasin de confection…

Des vêtements de sport je crois… Adi kékechose…

Il avait fait un léger emprunt, justement, au Crédit Lyonnais

Qui ne prête qu’aux pauvres !

 

Lacha était conquis, il ne pouvait rien refuser à ce jeune loup !

Comment l’appellait-on déjà… Ah oui ! Nanar !

Le Nanar… Qu’il était chaleureux-eux-eux, les dents blanches, l’allure altièreu-éreu-éreu…

On en mangerait, on en mangerait !

On sentait qu’il faisait partie de not’monde …

Celui des gens utiles, producteurs de richesses rapidement fructifiées…En Suisse ou au Qatar !

Le réalisme quoi !

La société reconnaissante lui a offert, par l’intermédiaire d’une autre copine à Lacha bien placée sous les ombres du Gestisarko, une doublette en centaine de million d’euro… De quoi mettre du beurre dans les épinards !

C’est kékun Lacha… Un touche à tout… Pourvu qu’il y ait un’ grosse commission à la clé !

Les portefeuilles ne lui font pas peur lorsqu’ils sont bien remplis !

Il a administré aussi Syntélabo… L’a rattaché au groupe d’une pauvresse, la Béthencourt, à l’Oréal…

Lacha, comme ça, ne craint ni les coups de froid, ni les douleurs dentaires…

 

Lacha, mon pote, t’es un mec moderne… Tu as vu venir l’ère du portable…

Alors la gestion de France Télécom ne t’a pas fait peur lorsqu’elle te fut proposée par un jeune homme sautillant au menton volontaire…

Mais le personnel ingrat, ne comprenant pas les projets grandioses qui font le rayonnement de la France, se fit, par mode ou par jeu, harakiri…

Ca t’a jeté, un temps, dans les affres médiatiques.

Décidemment ces manants ne comprennent rien à rien !

 

S’ils savaient les difficultés d’être riche, d'être l’héritier d’un si lourd patrimoine…

Existentiel !

 

Devoir retourner sur ses bonnes terres pour vérifier que tout va comme il se doit, que le jardin à la française n’est point envahit par les mauvaises herbes, que ces filous de jardiniers taillent correctement les buis et les ifs des allées, que les drôlesses ont bien dépoussiéré les baldaquins, que les chaises à porteurs sont avancées, que la Rolls brille de tous ses feux, que les commodes Boule sentent la cire fraîche comme au premier jour, que les lambris peuvent encore être foulés par de nobles escarpins, que les fauteuils et les trônes toujours accueillent d’augustes et nobles fessiers !

Les chaises, pouah ! C’est pour les roturiers ! Les sans-culottes! Que dire des tabourets !

C’est une rude tâche que cette tâche là: de surveiller des manants qui nous coûtent si cher en livrée et en fourage. Si, au moins, ils ne parlaient pas…

Qui dira le malheur d’être né une cuillère en or dans la bouche.

Le quidam ordinaire ne peut le percevoir, lui, qui est protégé par la providence et la République…

Quand il a terminé ses quelques heures de labeur tout son temps lui est loisible…

Et il se plaint...

Et il manifeste...

Heureusement de moins en moins souvent, car les élites auto-proclamées (celles qui se disent de gôôôche) ont bien compris qu'à nous bouculer, on bouscule la bourse...

Eh oui! Nous les tenons avec nos triple AAA. Comme nous tenons les bellâtres qui nous gouvernent....

Regardez au moins de juillet et au mois d'aout, on fait ce que l'on veut.

Les révolutionnaires trop fatigués ne mouftent plus...

On ne les entends plus!

 

Nous, les vrais élites, c’est à chaque instant de la journée que nous sommes sollicitées…

Nous n’avons pas un seul instant pour nous…

L’action n’attend pas... sinon la bourse risque de se délier !

 

Ah ! Lacha comme je comprends ta difficulté d’être !

Heureusement la culture te sauve, t’aide, te nourrit…

Te nourrit grassement ….

Tes loisirs, tu les occupais aussi à l’ administration du Louvre….

Tu as protégé nos riches collections du vulgus pecus en suprimant l'accés gratuit aux collections du Louvre chaque dimanche - comme cela se fit du temps du De Gaulle et du Pompidou … Populiste ceux là ! -

 

Maintenant les bougres désargentés doivent faire une queue interminable le matin du premier dimanche de chaque mois…

Mais ces manants peuvent ils comprendre quelque chose à l'art?

Le Tintoret, Rembrandt, la couronne de Charlemagne ce n’est pas pour des gueux incultes...

Qu'ils maculent les murs de leurs infâmes graffitis...

L'art gratuit ce n'est pas de l'art.

L'art, Monsieur, est aristocratique. Oui Monsieur!

Et il se paie très cher... Et il se cache dans nos cabinets ou nos coffres à la banque....

D'ailleurs la plèbe toute nourrie de rap, de techno et de hachiche n'en a rien à faire...


L’accès à la culture doit se payer… Et cher !

C’est freudien !

 

Ah! Lacha, n'es-tu pas en réalité le dernier chantre du bon goût et de la noblesse?

Tu oses, toi, te faire l'ambassadeur de notre culture!

Tu exportes nos œuvres millénaires vers les terres gracieusement fleuries de billets verts : Le Louvre d’Abou Dabi n’est-ce point cela, mon Cher !

 

Ces actions qui honorent l’Humanité entière ont d'ailleurs été récompensées…

Tu as été élu, par tes potes, à l’Académie des Beaux Arts

C’est le moins que l’on pouvait attendre….

Normal c’est toi, Lacha, qui préside le conseil d’administration de l’ agence internationale des musées de France!

 

Pendant ce temps de furtives décisions ferment les bibliothèques (autrefois gratuites et ouvertes à tous) de nos musées en les rendant payantes et accessibles aux seuls spécialistes...

Ah! La (p)réservation de la culture est un dur labeur….

 

Alors pour te reposer tu vas à Vaux le Vicomte en tant que président de la société des amis de Vaux le Vicomte ! Boire une coupe de Champagne offerte par un de tes amis fortunés sur les traces du grand Fouquet et du Roi Soleil!

 

Je te comprends Marc … Le châtiau familial ça te manque !

 

Ici, tu te reposes de tes multiples autres activités : participation aux conseils d’administration de Casino , de Renault, membre consultatif de la Banque de France, président de la Revue des Deux Mondes, membre itou du groupe Bildeberg

 

Pendant ce temps les sous s’ajoutent aux sous….

Et les sous appellent les choux!

Et Sarko t’écoute attentivement…

 

Car Marc Ladreit de Lacharrière est milliardaire en euros.

Car Marc Ladreit de Lacharrière a créé la Fimalac, groupe de service financier…

Car Marc Ladreit de Lacharrière est par la Fimalac propriétaire de la Fitch Rating, 3 ème agence de notation mondiale…

 

Marc Ladreit de Lacharrière patron de Fitch Ratings a été élevé au grade de Grand Officier le 1er janvier 2011. Marc Ladreit de Lacharrière, modestement présenté comme "président de société, membre de l'Académie des beaux-arts, président du conseil d'administration de France Muséums".

 

Etonnant, car Sarkozy l'a maintes fois répété : il n'aime pas "ces fameuses agences de notation", "à l'attitude criminelle", qui "n'ont pas fait leur travail" et qui "doivent être sanctionnées".

Quand Sarko fâché, lui faire toujours ainsi... ?

…………………………….

 

Cette perruque poudrée juge et affame des peuples en compagnie de ses amis qui dirigent Moody’s ou Standard and poor’s… (Qualifier une telle agence du terme Poor’s, même avec l’apostrophe, est ce de l’humour ou du cynisme ????)

 

Les noms à particules continuent de mener notre monde avec morgue et sans état d’âme… Les petits marquis arrivistes les servent avec docilité et les honorent de merdailles en chocolat !

Il reste une révolution à faire

 

Ah ça ira, ça ira, ça ira

Les aristocrates à la lanterne !

Ah ça ira, ça ira, ça ira

Les aristocrates….

 

INDIGNEZ VOUS !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Un petit plus, rigolo, à propos de Lacha... Rigolant Toujours aussi discret. Trouvé au cours de parcours en sérendipité, à propos du fils Fabius, de plus en plus discret aussi, avec son appart et sa non-imposition because son manque revenus (le pauvre !).

//static.mediapart.fr/sites/all/libraries/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/emotions/img/smiley-laughing.gif" alt="Rigolant" title="Rigolant" />

Je savais bien que Lacha... ça me disait quelque chose Cool

Blindé, à droite et à gauche !

Soutenez Mediapart !

Soutien

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert
ABONNEZ-VOUS

Le blog

suivi par 22 abonnés

Le blog de renelle